Cécile Duflot, De l’intérieur : sa décharge pour un livre à charge pour Hollande

©stock.adobe.com
La prochaine sortie du livre de Cécile Duflot, De l’intérieur. Voyage au pays de la désillusion, à paraître le 25 août, chez Fayard secoue également les journées d’été de Europe-Ecologie Les Verts.

Publié le

Notifications FranceTransactions.com
Pour ne rien rater de l'actualité des placements épargne, inscrivez-vous à nos notifications.

Dans son ouvrage au titre sans appel -* "De l’intérieur, voyage au pays de la désillusion" -* Cécile Duflot s’attaque violemment au chef de l’Etat socialiste, dont elle dénonce notamment le caractère indécis : "A force d’avoir voulu être le président de tous, il n’a su être le président de personne".

Le livre au vitriol de l’ancienne ministre Europe Ecologie-Les Verts Cécile Duflot contre François Hollande secoue également les journées d’été du mouvement à Bordeaux, les premières depuis que les écologistes ont décidé de quitter le gouvernement.

L’ancienne patronne du parti s’est défendue devant la presse : c’est "mon devoir de sincérité, peut-être que certains n’ont pas l’habitude en politique".

© stock.adobe.com

"Ce n’est pas des petites phrases, c’est un bilan", a assuré l’ancienne ministre du Logement, qui ajoute ne pas s’épargner elle-même dans ce livre à paraître le 25 août.

« Le temps d’une campagne, il a su incarner avec talent un espoir (...) Or, depuis son élection, il n’a pas su répondre à cette aspiration et n’a pas trouvé non plus une autre incarnation », juge l’ex-patronne d’EELV, de 2006 à 2012, dans cet ouvrage en forme de réquisitoire écrit avec la journaliste Cécile Amar, dont lenouvelobs.com publie des extraits mercredi.

« J’ai voté Hollande, cru en lui et été déçue »

« Faute d’avoir voulu être un président de gauche, il n’a jamais trouvé ni sa base sociale ni ses soutiens. A force d’avoir voulu être le président de tous, il n’a su être le président de personne. Cela n’est pas une question de tempérament, c’est la conséquence d’une succession de choix souvent inattendus et, parfois, incohérents entre eux », écrit la députée écologiste de Paris, qui a refusé de rester au gouvernement sous la conduite de Valls en mars dernier, marquant ainsi la distance entre les écologistes et le gouvernement dominé par les socialistes.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Cécile Duflot, De l'intér : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également