Emploi, le Medef a sa solution : supprimer le SMIC et les jours fériés

©stock.adobe.com
Il suffisait d’y penser. Le Medef pense savoir comment créer 100.000 emplois : il suffit de supprimer le SMIC de façon temporaire et moins 2 jours fériés...

Publié le

Notifications FranceTransactions.com
Pour ne rien rater de l'actualité des placements épargne, inscrivez-vous à nos notifications.

Créer 1 million d’emplois, c’est facile, supprimons le SMIC !

Le Medef veut créer 1 million d’emplois, et pour cela il a un plan. Ce dernier devait être dévoilé mercredi 17 septembre, mais Les Echos se sont procurés le document avant. Le texte d’une cinquantaine de pages s’intitule "Comment relancer la dynamique de création d’emplois en France  ?"

2 jours fériés supprimés, c’est 1% de PIB en plus

Il s’agit d’une liste de freins qui doivent être levés. Et chaque mesure est quantifiée en termes d’emplois. Le Medef propose notamment de supprimer de 2 jours fériés par an afin de gagner 1% de croissance.

Abaisser temporairement le SMIC

Le SMIC est générateur de chômage, il suffirait donc simplement de le supprimer pour évincer le chômage. Cela semble le point de vue du MEDEF qui envisage de proposer, de façon temporaire, une rémunération plus basse que le SMIC, qui pourrait être complétée par des allocations sociales...

Adieu les 35 heures

Il veut également déroger à la durée légale du travail ou au salaire minimum pour les "populations les plus éloignées de l’emploi" pour un gain d’emploi entre 50.000 et 100.000. Le Medef désire aussi un lissage des seuils sociaux.

Ouverture des commerces le soir et le WE

Il prévoit aussi, avec les salariés qui le désirent, l’ouverture des commerces le soir ou le weekend. Le patronat souhaite transformer le Cice en baisse de charges.

Ces propositions risquent de ne pas faire l’unanimité, notamment avec la semaine à haut risque pour l’exécutif – vote de confiance au Premier ministre et discours du Président – qui s’annonce. Mais il était temps que le Medef secoue ses branches professionnelles. Lors de l’Université d’été du Medef, Manuel Valls a demandé aux entreprises de trouver rapidement des accords sur les emplois et formations dans le cadre du pacte de responsabilité.

Aux grandes entreprises, Manuel Valls avait rappelé que ce seront d’abord les TPE qui bénéficieront de cette mesure. Le montant du dispositif, "40 milliards d’euros" soit "2 points du PIB", doit "répondre au problème du coût du travail".

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Emploi, le Medef a sa solution : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également