France / Budget 2015 : retour à l’équilibre pour 2019, si tout va bien d’ici là...

Publié le

Nouvelles prévisions à la baisse pour le gouvernement : le retour à l’équilibre est maintenant prévu pour 2019, au lieu de 2017. 21 milliards d’euros d’économies prévues pour 2015.
France / Budget 2015 : retour à l'équilibre pour 2019, si tout va bien d'ici là...
©stock.adobe.com

Prévisions de croissance du gouvernement

0,4% de croissance cette année, mais 1% l’an prochain, 1,7% en 2016 et 1,9% en 2017 : ce sont les prévisions de croissance attendues par le gouvernement.

Réduction du déficit

Dans le même temps, le déficit devrait se résorber : 4,3% du PIB l’an prochain, 3,8% en 2016, 2,8% en 2017. Retour à l’équilibre prévu pour 2019, au lieu de 2017.

Taxe de séjour et taxe sur le diesel confirmées

La dépense publique hors crédits d’impôts accordés devrait passer de 56,5% du produit intérieur brut (PIB) cette année à 56,1% en 2015 puis 55,5% l’année suivante et 54,5% en 2017, selon le dossier de presse du projet de budget.

Le taux de prélèvements obligatoires devrait peu évoluer d’ici 2017, malgré les efforts prévus de baisses d’impôts.

Les impôts, taxes et cotisations sociales des ménages et entreprises devraient atteindre 44,6% du Produit intérieur brut (PIB) l’an prochain, après 44,7% cette année et rester quasi stables à 44,5% et 44,4% en 2016 et 2017.

Le gouvernement a confirmé mercredi qu’il procèderait à une augmentation de 2 centimes par litre de la taxe sur le diesel.

"Le financement des dépenses de mobilité des contrats de plan Etat/régions sera assuré par l’AFITF (l’Agence de financement des infrastructures de transport de France, NDLR), qui bénéficiera du péage de transit et du produit d’une augmentation de 2 centimes par litre de la TICPE (taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques) sur le diesel", selon le dossier de presse du projet de budget

Le gouvernement attend une accélération progressive de la croissance comme de l’inflation. La croissance, attendue à seulement 0,4% cette année, devrait accélérer à 1% en 2015, 1,7% en 2016, 1,9% en 2017 puis 2% lors des deux années suivantes. L’inflation, dont la faiblesse suscite des inquiétudes dans toute la zone euro, devrait elle passer graduellement de 0,5% en 2014 à 1,8% en 2019, en passant par 0,9% en 2015 (hors tabac).

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article France / Budget 2015 : (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également