Hausse des taux d’intérêts américains : les conditions sont réunies

Publié le

La majorité des membres de la banque centrale des Etats-Unis (Fed) ont estimé que les conditions économiques permettant une première hausse des taux d’intérêt américains pourraient bien être atteintes en décembre, selon un document publié mercredi.

15 & 16 décembre 2015 : hausse probable des taux US

Au cours de la réunion du Comité monétaire (FOMC) des 27 et 28 octobre, "la plupart des participants" ont jugé que les conditions requises pour un début de normalisation de la politique monétaire "pourraient bien être atteintes d’ici la prochaine réunion" des 15 et 16 décembre.

Les inquiétudes sur l’économie mondiale et la volatilité des marchés "ont diminué" même s’il faut encore "les surveiller", ont-ils estimé, selon le document des minutes de la Fed.

Une première depuis la crise financière...

Les membres du Comité ont répété qu’après une première hausse des taux, alors que ceux-ci sont proches de zéro depuis la crise financière de 2008, le resserrement de la politique monétaire serait "graduel". La plupart se disent confiants dans le fait que l’inflation remonte vers l’objectif de 2%, que la Fed estime sain pour l’économie, alors qu’elle n’est que de 0,2% aujourd’hui.

Un impact évident : la chute de l’Euro face au Dollar US

Personne ne sait quels peuvent être tous les impacts d’une hausse des taux américains, si minime soit-elle. Une seule certitude, l’Euro devrait encore plonger face au Dollar. Un signe supplémentaire de reprise pour la zone euro, des exportations plus fortes, une meilleure compétitivité ? Peut-être, dans tous les cas, la BCE pourrait en profiter pour jouer également sa carte et pousser l’économie de la zone Euro sur les devants, la reprise, de ce côté de l’Atlantique, étant toujours très incertaine.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Hausse des taux d'intérêt : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également

Enregistrer au format PDF Téléchargez cet article (PDF)