Impôts : Une baisse pour 3,7 millions de foyers fiscaux, une hausse pour plus de 10 millions d’autres

Impôts : Qui gagne ? Qui perd ? Les avis d’imposition sont en ligne ce jour. Les contribuables peuvent découvrir s’ils font partie des 3,7 millions de foyers fiscaux avantagés cette année, ou pas...
Impôts : Une baisse pour 3,7 millions de foyers fiscaux, une hausse pour plus de 10 millions d'autres
©stock.adobe.com

Publié le

En se connectant sur le site des impôts (impots.gouv.fr), 3,7 millions de foyers pourront découvrir une réduction d’impôt par rapport à l’an dernier. Mais les autres (les quelques 11 millions restant) ne seront pas forcément contents...

Réduction d’impôts, quel montant ?

La réduction d’impôt s’élève au maximum à 350 € pour une personne seule (célibataire, divorcée ou veuve) et à 700 € pour un couple (marié ou pacsé).

Son montant varie en fonction du revenu fiscal de référence et du nombre de parts indiqués sur l’avis d’impôt.

Qui va bénéficier des baisses d’impôts ?

Pour en bénéficier à taux plein, le montant du revenu fiscal de référence doit être inférieur à 13 795 € pour une personne seule (ce qui correspond au montant imposable d’un salaire de 1,1 fois le SMIC) et à 27 590 € pour un couple (soit un revenu imposable de 2,2 fois le SMIC).Au-delà de ces chiffres, la réduction d’impôt diminue en fonction du montant du revenu fiscal de référence et ne s’applique plus lorsque celui-ci est supérieur à 14 144 € pour une personne seule (28 289 € pour un couple). Ces limites sont majorées de 3 536 € pour chaque demi-part supplémentaire.

La réduction d’impôt est automatiquement accordée aux contribuables bénéficiaires de la mesure. Ils n’ont donc aucune démarche particulière à effectuer pour en bénéficier. Elle figurera sur les avis d’imposition des contribuables concernés. Ils recevront ces avis selon le calendrier mis à leur disposition dès le début de la campagne, accessible sur impots.gouv.fr et par voie d’affichage dans les halls des centres des finances publiques.

Qui va subir les hausses d’impôts ?

Les classes moyennes sont une nouvelle fois les plus touchées. Elles subiront au total une augmentation d’environ 3,5 milliards cette année de leur impôt sur le revenu, selon Gilles Carrez, le président UMP de la commission des finances de l’Assemblée nationale. En cause, la fiscalisation de la majoration de 10 % des pensions de retraite pour les familles nombreuses, l’intégration dans le revenu imposable de la participation patronale sur les complémentaires santé des contrats groupes ou l’abaissement du plafond du quotient familial. Au total, la hausse des recettes de l’IR atteindrait 28 milliards sur 4 ans.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Impôts : Une baisse pour (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également