La suppression de l’impôt pour 1,8 millions de contribuables financée par la baisse de la fraude fiscale ?

©stock.adobe.com
La baisse d’impôt promise par le gouvernement au 1,8 millions de contribuables pose une question de taille : son financement. Michel Sapin affirme que cette mesure sera financé par les repentis fiscaux... Mais quid des prochaines années.

Publié le

Une baisse d’impôt pérenne jusqu’en 2017 !

Cette mesure est démagogique pour le moins, mais le moral des Français est important, car seule la consommation pourrait relancer l’économie nationale. La suppression de l’impôt sur le revenu promise à 1,8 millions de contribuables (soit près de 1 milliard d’euros de manque à gagner pour le budget de l’Etat) serait financée en partie par les repentis fiscaux. Ces capitaux rapatriés de Suisse rapporteraient cette 764 millions d’euros... Mais la question est comment savoir ce que rapportera la chasse à la fraude fiscale les années prochaines ?

Personne ne peut le savoir... Les contribuables non concernés par la baisse de leur impôt pourraient donc devoir payer un peu plus à partir de 2015, pour cette réduction accordée à leur concitoyens, c’est cela aussi la finance solidaire.

764 millions de recettes fiscales supplémentaires au titre des fonds rapatriés de Suisse

La France a déjà engrangé 764 millions de recettes fiscales supplémentaires au titre des fonds rapatriés de Suisse par des contribuables français et table sur un milliard d’euros supplémentaire d’ici la fin de l’année, qui financera les baisses d’impôts pour les ménages modestes, a déclaré dimanche le ministre des Finances, Michel Sapin.

Michel Sapin
Michel Sapin © stock.adobe.com

" Nous avions prévu dans la loi (de Finances) 2014 800 millions d’euros au titre du rapatriement d’argent et donc de recettes supplémentaires ", a indiqué M. Sapin au Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI.

"Nous avons déjà rapatrié 764 millions de recettes supplémentaires au bout de quatre mois, ça marche du feu de Dieu", s’est exclamé le ministre.

"On devrait en avoir un milliard de plus par rapport aux 764 millions. C’est l’argent de ceux qui avaient caché leurs avoirs en Suisse qui va permettre de baisser les impôts dès cette année", a relevé M. Sapin.

Le ministre a rappelé que le gouvernement avait lancé à la fin de l’année dernière "une opération qui permet à des Français qui ont de l’argent avec des comptes en Suisse de rapatrier leur argent, de le déclarer en payant quelques impôts".

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article La suppression de l'impôt : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également