Le taux actuel du Livret A reste un frein à la baisse des taux de crédits (Noyer)

©stock.adobe.com
Le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, a estimé mardi que le niveau actuel de la rémunération du Livret A empêchait la baisse des taux de toute une série de crédits.

Publié le , mis à jour le

Le taux actuel du Livret A reste un frein à la baisse des taux de crédits (Noyer)

Le taux de ce produit d’épargne a été maintenu par le gouvernement à son plus bas historique de 1,00% début février, alors que sa formule de calcul aurait dû le faire mécaniquement tomber à 0,25%. M. Noyer avait lui proposé de le ramener à 0,75%.

"On peut discuter pour savoir si c’est 0,75% ou 0,50% l’idéal mais j’ai regretté la décision qui a été prise et qui me paraît empêcher toute évolution à la baisse des taux de toute unesérie de crédits et par conséquent être un obstacle à la transmission de la politique monétaire de la Banque centrale européenne", a souligné M. Noyer devant la commission des Finances de l’Assemblée nationale.

Les sommes déposées sur le Livret A servent à financer divers secteurs dont le logement social.

Un taux plus bas permet donc à la Caisse des dépôts, qui centralise 65% de l’épargne de ce livret, d’octroyer des prêts moins onéreux, aux organismes HLM par exemple.

En matière de fixation du taux du Livret A, le gouverneur de la Banque de France a le premier la parole. Soit il applique la formule —qui repose pour l’essentiel sur le niveau de l’inflation—* et le taux théorique entre automatiquement en vigueur. Soit il choisit d’y déroger et, dans ce cas, sa recommandation peut ou non être suivie par le ministre des Finances, qui a ledernier mot.

"Économiquement, le bon niveau, ce serait de laisser jouer la formule qui le mettrait à 0,25%", a expliqué le gouverneur de la Banque de France.

Mais il a ajouté qu’il avait choisi de déroger à ce calcul par crainte de mouvements d’épargne trop brutaux, notamment vers les contrats d’assurance-vie en euros qui ont encore rapporté 2,5% en moyenne en 2014.

M. Noyer a prédit une nouvelle fois que ces contrats vont "inéluctablement" offrir un rendement "qui va baisser énormément" à l’avenir, en raison de la faiblesse des taux d’intérêt.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Le taux actuel du Livret (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également