Préfon fête ses 50 ans et retrace son histoire unique dans un livre

Publié le

Préfon peut être considéré comme l’unique fonds de pension à la française. Créé par les organisations syndicales, Préfon reste un système d’épargne retraite à part, unique en son genre. Un livre retrace son histoire, riche d’enseignements aussi bien en termes de politiques sociales que d’épargne retraite.

Une clé pour comprendre les enjeux historiques et contemporains de la politique des retraites en France

Préfon vient de publier aux Editions Economica l’histoire des 50 ans de défense du droit à la retraite complémentaire des fonctionnaires.

Depuis sa création, en 1964, par quatre organisations de fonctionnaires (CFDT, CFTC, CGC et FO), Préfon a toujours été positionnée aux marges du système institutionnel des retraites françaises.

En raison de son caractère facultatif et en rendant possible la souscription au premier régime fonctionnant selon une technique nouvelle de capitalisation en 1967, Préfon ouvrait une nouvelle page dans l’histoire des retraites françaises.

Une démarche historique

Réalisée dans le cadre d’un groupe de travail constitué par les anciens présidents de Préfon et des membres du Conseil d’Administration issus des organisations syndicales constitutives, ainsi que d’une jeune sociologue, l’écriture de l’ouvrage s’est basée sur l’exploitation des archives de l’association, des archives des fédérations des fonctionnaires de la CFDT, CGC et FO, des archives du ministère de l’Economie et des Finances, et de la rencontre avec certains des hauts fonctionnaires ayant participé à la création du régime Préfon-Retraite.

L’histoire du premier régime en capitalisation provisionnée

Si l’histoire de Préfon s’inscrit d’abord dans l’histoire de la Fonction publique, elle a une portée beaucoup plus large, puisqu’elle constitue l’histoire du premier régime en capitalisation provisionnée, et, par conséquent, elle s’insère dans l’histoire sociale, financière et politique de la France des cinquante dernières années.

Marylise Lebranchu, Ministre de la Décentralisation, de la Réforme d’Etat et de la Fonction Publique, signe d’ailleurs la préface de l’ouvrage.

Située aux limites du système institutionnel des retraites françaises, l’histoire de Préfon permet de découvrir et de comprendre quels sont les ressorts historiques du débat capitalisation/répartition en France, par quels leviers s’est effectuée l’intervention des sociétés d’assurance dans la gestion financière d’un organisme de protection sociale et comment a émergé le débat sur l’avenir du système de retraite français à la fin des années 1970. Cette histoire permet aussi d’apporter un éclairage sur les enjeux modernes liés aux réformes du système de retraite français, dont ceux de la réforme de 2003 qui a généralisé la présence de régime facultatifs de retraites et placé le régime Préfon-Retraite à un niveau concurrentiel de développement.

Un témoignage sur l’engagement syndical dans la Fonction publique

L’histoire de Préfon constitue, enfin, un témoignage inédit sur la position des organisations syndicales de fonctionnaires de la CFDT, CFTC, CGC et FO qui ont créé et qui siègent depuis 1964 dans les instances de Préfon. Adoptant le point de vue des membres de l’association et illustrant comment ces derniers ont cherché à défendre la dimension sociale du régime Préfon-Retraite, cet ouvrage permet de porter publiquement la voix de ses acteurs qui ont toujours défendu le financement par répartition des régimes de retraite obligatoires, tout en affirmant que le modèle de financement porté par Préfon-Retraite était le plus adapté pour garantir une retraite complémentaire facultative aux agents de la Fonction publique.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Préfon fête ses 50 ans et (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également