Allocations familiales : le nouveau dossier du gouvernement

©stock.adobe.com
Après un dossier explosif sur le mariage pour tous, le gouvernement va s’attaquer à la réforme de la famille, avec à la clef une modification en profondeur des allocations familiales...

Publié le

Allocations familiales : les pistes de la réforme

Le gouvernement Ayrault s’apprête à passer la vitesse supérieure sur le projet de loi pour la Famille. Désireux d’équilibrer la branche famille de la Sécurité sociale, les équipes ministérielles travaillent sur les différentes possibilités pour y parvenir.

"Il y a 2 milliards de déficit, donc il faut faire des économies", avait déclaré François Hollande en mars dernier. Pour atteindre cet objectif, plusieurs solutions sont à l’étude et notamment une modification des allocations familiales.

Une modification qui devrait suivre les recommandations du rapport du président du Haut Conseil à la Famille (HCF), Bertrand Fragornard qui propose une mise à contribution plus importante des ménages les plus fortunés.

L’idée serait donc de diminuer les allocations pour certains ménages, comme ceux ayant 2 enfants et gagnant environ 5.000 euros par mois, voire de diviser les aides par quatre quand les revenus dépassent 7.100 euros.

Allocations familiales : une opposition déjà bien remontée

Du côté de l’opposition on crie déjà au scandale sur une mesure qui remettrait en cause l’universalité des aides sociales qui sont pour l’instant accessibles à tous sans distinction de revenus.

L’Unaf (Union nationale des associations familiales), met quant à elle en garde le gouvernement contre "le pire scénario possible" et une "mesure injuste" et contraire aux engagements du président de la République pendant sa campagne électorale.

"Il y aura d’autres occasions de manifester pour défendre la famille. Il y a d’autres lois à venir, je pense à la loi famille, à la PMA qui reviendra, à l’attaque à la famille sous différentes formes, comme la suppression des allocations familiales", avait de son côté commenté Frigide Barjot, la porte-parole du mouvement anti-mariage pour tous.

Pour le moment aucune décision n’a été prise par le gouvernement et l’ensemble de la classe politique attend le passage du Premier ministre devant le Haut conseil à la famille la semaine prochaine pour se faire une idée plus précise de la direction choisie par le gouvernement

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Allocations familiales : (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également