Assurance-vie, collecte de janvier 2019 : le coup de froid sur les unités de compte de fin 2018 n’est toujours pas digéré

Publié le

Le marché français de l’assurance vie a enregistré une collecte nette en recul à 2,3 milliards d’euros au mois de janvier, selon les données provisoires de la Fédération française de l’assurance (FFA) publiés mardi. Après avoir investi le plus sur les unités de compte, sans doute au plus mauvais moment, les épargnants ne sont pas revenus massivement sur ces premières, alors que les indices boursiers ont affiché une progression historique en ce début d’année.

Assurance vie : collecte nette en recul en janvier

Assurance-vie : collecte brute en Mds d’euros / UC
© FranceTransactions.com (source chiffrée FFA)

L’an dernier à la même période, la collecte nette s’était élevée à2,4 milliards d’euros, selon les chiffres définitifs de la FFA. La collecte nette correspond à la différence entre les dépôts, ou cotisations, et les retraits réalisés par les clients, dits aussi prestations.

En janvier, les sociétés d’assurance ont collecté 12,8 milliards d’euros de cotisations contre 13,4 milliards d’euros en janvier 2018.
Dans le détail, les versements sur les contrats en unités de compte, potentiellement plus rémunérateurs car investis sur des supports financiers variés mais aussi potentiellement plus risqués car le capital placé n’est pas garanti, ont représenté 23% des cotisations.
Les prestations versées par les sociétés d’assurance - qui correspondent aux retraits effectués par les bénéficiaires d’assurance vie - se sont élevées à 10,5 milliards d’euros. L’encours total des contrats d’assurance vie a atteint 1.715 milliards d’euros à fin janvier, en progression de 1% sur un an.

Unités de compte, la proportion des versements en baisse, à contre courant

Assurance-vie : proportion de la collecte sur les unités de compte
© FranceTransactions.com (source chiffrée FFA)

Alors que sous la pression des assureurs, les épargnants ont versé davantage en proportion sur les unités de compte, en pleine chute des indices boursiers, en fin d’année 2018, ces premiers ne sont pas revenus massivement en début d’année sur ces supports à risques. Et pourtant, les mois de janvier et de février ont marqué des hausses historiques, jamais vues, depuis 1931. Sur le mois de janvier 2019, la proportion des versements sur les unités de compte est tombé à 22.65%, soit une baisse de près de 10%. Le mois de janvier a marqué la plus forte progression, sur les indices boursiers, depuis la crise financière de 1929. Comme quoi, la maîtrise du timing le plus favorable reste toujours aussi délicat.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Assurance-vie, collecte (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également