Notifications FranceTransactions.com
Pour ne rien rater de l'actualité des placements épargne, inscrivez-vous à nos notifications.

Vente du fonds Aristophil : déjà plus de 41 millions d’euros aux enchères

Vente du fonds Aristophil : déjà plus de 41 millions d'euros aux enchères
© stock.adobe.com
Entamée en 2017, la vente aux enchères programmée sur six ans du fonds Aristophil, collection de manuscrits historiques proposés à l’origine à des épargnants pour placer leurs économies, a déjà rapporté 41,4 millions d’euros, selon les opérateurs de vente.

Publié le

📈 Un livret épargne, accessible à tous, plus rémunérateur que le livret A ?

🎁 Placez vos liquidités, sans risque, tout en les laissant disponibles, sur le livret épargne DISTINGO de PSA Banque, au taux brut de 3% (soit 2.10% net d’impôt et des prélèvements sociaux via la flat tax), jusqu’à la fin d’année 2022. Cette offre de bienvenue propose ce taux de 3% à tous les épargnants, non déjà clients PSA Banque. Par ailleurs, en cas de versement d’un montant de 20.000€ minimum, vous recevrez une prime de 40€. Offres soumises à conditions.
👉 Je découvre cette offre de taux boosté DISTINGO de PSA Banque

Vente du fonds Aristophil : déjà plus de 41 millions d’euros aux enchères

Organisée du 1er au 5 avril, la session de printemps se solde avec un résultat de près de 11,2 millions d’euros.

Ces ventes aux enchères interviennent alors que la justice soupçonne la société Aristophil, mise en liquidation, d’être au cœur d’une escroquerie. 18.000 épargnants, auxquels Aristophil avaitproposé d’investir dans de prestigieux manuscrits, comptent sur ces ventes pour être partiellement indemnisés.

Les manuscrits dans lesquels ils avaient placé leurs économies se sont révélés largement surpayés par rapport au prix du marché, et certains ont été ruinés. La tentaculaire "affaire Aristophil" fait l’objet de procédures pénales et civiles toujours en cours.

"Les très beaux résultats de la semaine dernière illustrent la force et la stabilité du marché ainsi que la demande importante pour les livres et les manuscrits", a souligné Me Claude Aguttes, dans un communiqué.

Les prix de trois lettres d’amour de Napoléon Bonaparte à son épouse Joséphine entre 1796 et 1804 se sont envolés, totalisant 513.500 euros.

Le musée du Louvre a préempté deux carnets de croquis du peintre Eugène Delacroix illustrant des vues deLondres, l’ensemble adjugé pour plus de 408.000 euros.

Autre préemption, celle de la Bibliothèque historique de la Ville de Paris pour le manuscrit de "La Belle et la Bête" de Jean Cocteau qui atteint 39.000 euros, plus de trois fois son estimation basse, après une longue bataille d’enchères.

Les prochaines ventes aux enchères Aristophil sont programmées à l’automne, à l’hôtel Drouot.

📧 Recevez tous les jours, dès 9 heures du matin, les infos qui comptent pour votre épargne

Envoi quotidien par courriel des actualités de l’épargne, les nouvelles offres, les nouveaux placements épargne, les variations de taux d’intérêts, les nouvelles primes, les dates clés à ne pas louper... Les news fiscales et immobilières.

 

Sans publicité, sans spams, sans autre exploitation de votre adresse courriel que celle de vous envoyer ce courriel quotidien. Vous pouvez vous désabonner directement sur chaque envoi, via le lien situé en bas de page du courriel.

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Vente du fonds Aristophil (...) Publiez votre commentaire ou posez votre question...

2  commentaires (les commentaires anciens de plus de 2 ans ne sont plus considérés)

  • Bonjour,Sur la vente de deux indivisions d’ARISTOPHILE, il m’a été remboursé màªme pas 5% du montant que j’avais investit. Et pour cause, au moins 80% des Å“uvres ont été préemptées par l’état. Celui là màªme qui avait déposé plainte contre ARISTOPHILE et causé à§a liquidation. On peut comprendre pourquoi !Voilà des années d’économies parties en fumées grâce à l’état.

    👉 Répondre à ce message

    • je ne serais pas étonné que l’état ai fait péricliter Aristophil pour mettre la main sur une très grande partie des œuvres.L’état débourse plus de 2000 milliards pour le Covid mais ignore la détresse de milliers de personnes lésées par LHERITIER . Quelques centaines de millions d’euros auraient suffi à apaiser le préjudice.De màªme de généreux mécènes donnent sans compter pour la réparation de la cathédrale Notre Dame, des centaines de millions ont été récolté, beaucoup plus qu’il n’en faut d’ailleurs. Un seul de ces mécènes aurait pu se porter acquéreur de l’ensemble des œuvres, il aurait fait un joli coup et ainsi les clients spoliés auraient retrouvé leurs billes. Mais on marche sur la tàªte, pauvre monde...

      👉 Répondre à ce message

Sur le même sujet

Vente du fonds Aristophil : déjà plus de 41... : à lire également

Vente du fonds Aristophil : déjà plus de 41... : Mots-clés relatifs à l'article