L’Etat va vendre une partie d’ADP

Publié le

Le gouvernement s’apprête à vendre 10 millions d’actions Aéroports de Paris (ADP) contre 700 millions d’euros. Détails...
L'Etat va vendre une partie d'ADP
©stock.adobe.com

Vente ADP : une privatisation cachée ?

Le gouvernement cherche désespérément des liquidités afin de financer plusieurs projets d’investissements publics. Pour cela, comme l’avait évoqué au début du mois, le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, certaines participations de l’Etat vont être vendues.

"Nous envisageons que dans un certain nombre d’entreprises publiques où le taux de participation de l’Etat (dans leur capital) est très important, nous puissions dégager une partie pour financer de l’investissement. Pas pour boucher les trous du budget", avait-il expliqué.

Ce matin, le ministre de l’Economie, Pierre Moscovici a indiqué que l’Etat allait céder 10 millions d’actions Aéroports de Paris (ADP) pour une somme avoisinant les 700 millions d’euros. Une vente qui n’affectera pas le statut de l’Etat dans l’entreprise puisqu’il restera majoritaire. Actuellement, l’Etat possède 54 % du capital d’ADP et le Fonds Stratégique d’Investissement en détient 5,6 %.

Le saviez-vous ? : ADP est le deuxième groupe aéroportuaire européen. L'an dernier, le groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 2,6 milliards d'euros.

Le gouvernement poursuit donc sa "gestion fine du capital de l’Etat" après une première cession de 3,5 % du capital de Safran il y a quelques semaines. Une opération lucrative qui avait rapporté 448,5 millions d’euros alors que le titre Safran était au plus haut après une hausse de 26 % en 6 mois.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article L'Etat va vendre une (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

A lire également