Grand débat : retour vers le futur avec l’ISF, quand la psychologie l’emporte sur la raison

©stock.adobe.com
Il serait difficile voire impossible de ne pas tenir compte d’une demande de rétablissement de l’Impôt sur la fortune (ISF), si celle-ci s’imposait comme dominante à l’issue du débat national, a estimé la députée LREM Olivia Grégoire mercredi.

Publié le

"Difficile voire impossible" d’oublier l’ISF s’il ressort du grand débat (députée LREM)

"Si le retour de l’ISF fait partie des mesures fondamentales, voire est la première mesure demandée à l’issue dugrand débat , ne pas en tenir compte me paraît difficile, voire impossible", a affirmé Mme Grégoire, un des porte-parole du groupe majoritaire, devant l’Association des journalistes parlementaires (AJP).

77% des Français sont favorables au rétablissement de l’ISF

77% des Français sont favorables au rétablissement de l’ISF, supprimé dès le début du quinquennat d’Emmanuel Macron, selon un sondage Ifop du 6 janvier. C’est l’une des principales revendications des "gilets jaunes" et une demande récurrente inscrite dans les cahiers de doléances ouverts dans les mairies.

L’ISF est une hérésie économique et financière

"C’est une question que je me pose (le rétablissement de l’ISF) et qui parfois peut aussi m’empêcher de dormir" car "je fais partie de ceux qui, au sein de la commission des Finances, croient et soutiennent le choix qui a été fait par le gouvernement de transformer l’ISF en IFI (Impôt sur la fortune immobilière)", a expliqué l’élue de Paris.

"Si on a fait une erreur sur l’ISF, ce n’est pas de l’avoir transformé . Nous aurions peut-être dû +dramatiser+ plus la réalité du mal qu’a fait l’ISF sur le business et l’économie française", a-t-elle poursuivi.

Cette transformation de l’ISF faisait partie du programme du candidat Emmanuel Macron.

"Mais ce que j’ai appris avec la crise des +gilets jaunes+, c’est que ce qui est écrit noir sur blanc pendant une campagne électorale n’est pas forcément acquis . Même auprès de notre électorat, le doute peut parfois subsister", a souligné OliviaGrégoire.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Grand débat : retour vers (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

A lire également