Bourse : Les places financières optimistes avant un week-end décisif !

©stock.adobe.com
Les Bourses européennes ont ouvert en hausse vendredi matin, soutenues par l’espoir d’une intervention des banques centrales pour soutenir la zone euro, même si les investisseurs restent très nerveux à deux jours d’un scrutin crucial en Grèce.

Publié le , mis à jour le

Notifications FranceTransactions.com
Pour ne rien rater de l'actualité des placements épargne, inscrivez-vous à nos notifications.

Hausse des Bourses européennes qui espèrent un geste des banques centrales :

Paris a ainsi ouvert en progression de 0,57%, Londres de 0,45%, Francfort de 0,42%. A l’ouverture Madrid gagnait 0,80% tandis que Milan progressait de 1,56%, quelques minutes après le début des transactions.

Les rumeurs d’une action coordonnées de la Fed (Réserve fédérale américaine) et des banques centrales européennes ont commencéà circuler jeudi soir, dynamisant fortement Wall Street qui a terminé en hausse, le Dow Jones prenant 1,24% et le Nasdaq 0,63%.

Les mesures de stimulation de l’économie par les banques centrales se traduisant notamment par des émissions de liquidités sur les marchés financiers et par un regain d’intérêt pour les actifs plus risqués (actions cotées en Bourse...), apporteraient un répit bienvenu sur des marchés toujours malmenés par la crise de la dette en zone euro.

Car la situation instable de la Grèce reste une source d’inquiétude importante. Toute la zoneeuro attend en effet le résultat du nouveau scrutin de dimanche et espère surtout qu’il débouchera, contrairement à celui du 6 mai, sur une majorité stable permettant de faire avancer de façon décisive le dossier grec.

De fait, les ministres des Finances de la zone euro ont prévu de tenir une conférence téléphonique dès l’annonce des résultats des législatives de dimanche en Grèce, ont indiqué à l’AFP deux sources diplomatiques européennes jeudi soir.

Cette conférence devrait permettre de "tenter de coordonner la réponse à la situation en Grèce avant le G20", qui se tiendra lundi et mardi à Los Cabos, au Mexique, et où les Européens sont attendus au tournant parleurs partenaires sur les réponses à la crise de la dette, a précisé l’une de ces sources.

Dans ce contexte, l’euro restait ferme vendredi face au dollar dans un marché prudent. A 07H32 GMT l’euro valait ainsi 1,2631 dollar, contre 1,2630 dollar jeudi à 21H00 GMT.

Et le marché obligataire bénéficiait d’une nette détente, les taux d’emprunts de l’Italie à 10 ans étant même passé brièvement sur les 6% vendredi matin.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Bourse : Les places financière : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également