Bourse : un retour au calme après l’euphorie de vendredi

©stock.adobe.com
Les Bourses européennes ont démarré la semaine autour de l’équilibre, reprenant leur souffle après une poussée euphorique vendredi pour saluer l’accord conclu à Bruxelles.

Publié le , mis à jour le

Notifications FranceTransactions.com
Pour ne rien rater de l'actualité des placements épargne, inscrivez-vous à nos notifications.

Après l’euphorie de l’accord, les Bourses européennes reprennent leur souffle :

Paris a ainsi débuté à +0,01%, Londres +0,08%, Francfort -0,17%. Peu après l’ouverture Madrid évoluait de +0,01% et Milan gagnait 0,35%.

L’accord obtenu vendredi matin à Bruxelles propose l’intervention des fonds de secours pour aider les pays en difficultés, l’esquisse d’une union bancaire et un pacte de croissance, autant de mesures qui ont immédiatement soulagé les investisseurs et le marché obligataire, où les taux d’emprunt de l’Espagne et de l’Italie ont chuté avant le week-end.

Lundi, les investisseurs devraient marquer une pause même si "une légère hausse est probable sur les marchés européens au début de ce nouveau trimestre", a estimé Chris Weston, chez IG Markets.

"Une respiration à l’ouverture" des cours de Bourse "nous semble logique, car l’enjeu de la mise en place" des mesures décidées vendredi "reste entier", ont jugé pour leur part les analystes du Crédit Mutuel CIC.

"Le soulagement constaté vendredi après un Sommet européen plusefficace que nombre d’entre eux précédemment ne se poursuivra que si les pays européens mettent rapidement en œuvre les promesses d’une meilleure gouvernance formulées vendredi", ont-ils ajouté.

"Après la forte de hausse de vendredi dernier, les indices sont supposés faire une pause", ont aussi estimé les analystes de Saxo Banque, pour qui "des prises de bénéfices pourraient se produire pendant la séance d’aujourd’hui et les opérateurs resteront extrêmement vigilants".

Car si l’accord européen est considéré comme une avancée, il reste en effet encore nombre d’inconnues, notamment quant au lancement du nouveau fonds de secours (MES) et à son fonctionnement.

Le MES a été validé par le Parlement allemand vendredi soir mais le président Joachim Gauck, qui doit apposer sa signature, a annoncé qu’il attendrait quelques semaines, le tempsque la Cour constitutionnelle examine une plainte d’un parti de gauche.

La Banque centrale européenne (BCE) se réunit jeudi pour prendre une décision sur son taux directeur. Les statistiques seront quant à elles nombreuses tant aux Etats-Unis qu’en Europe.

Enfin, en France,la Cour des comptes doit dévoiler dans la matinée son rapport sur les finances publiques du pays qui fixera les conditions à remplir pour ramener le déficit public à 4,5% du PIB cette année et 3% en 2013.

"La manière dont les obligations françaises se comporteront après cette publication pourrait influencer le CAC 40", prévient M. Weston.

La France doit en outre procéder à un emprunt de court terme vers 15H00 et prévoit de lever entre 7 et 8,3 milliards d’euros.

Sur le marché obligataire, les taux d’emprunts restaient stable dans la lignée de la détente enregistrée en fin de semaine dernière.

L’euro pour sa part reculait lundi face au dollar, les interrogations sur les modalités de l’accord faisant leur chemin. A 07H30 GMT, l’euro valait 1,2638 dollar, contre 1,2654 dollar vendredi vers 21H00 GMT

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Bourse : un retour au calme : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également