Bourse de Paris : léger regain avant le discours d’Obama

©stock.adobe.com
Légère progression de la place parisienne partagée entre l’impasse budgetaire aux Etats-Unis et la situation complexe en Zone euro...

Publié le

Bourse de Paris : clôture en hausse de 0.47%

La Bourse de Paris a légèrement progressé vendredi, le CAC 40 a grignoté 0,47% à 3.423,57 points dans un volume d’échanges d’environ 2,22 milliards d’euros

La place parisienne est partagée entre la hausse du moral des ménages américains et la crainte d’une impasse sur le budget aux Etats-Unis tandis que la situation en zone euro reste délicate.

Le président Barack Obama va intervenir publiquement, après la clôture du marché, pour la première fois depuis sa réélection mardi. Il doit notamment exposer son projet pour lutter contre la dette et le déficit avant les négociations budgétaires qui débutent la semaine prochaine et s’annoncent âpres avec le Congrès.

En zone euro, la Grèce, qui négocie toujours avec ses créanciers internationaux, est restée au centre des attentions.

Le ministre des Finances, Yannis Stournaras, a tenu à couper court aux scénarios catastrophe d’une banqueroute du pays, mais la situation continue d’inquiéter. Il semble très peu probable que les grands argentiers de la zone euro débloquent, lundi lors d’une réunion à Bruxelles, une prochaine tranche d’aide.

Pour éviter la cessation de paiement, Athènes va procéder mardi à un emprunt exceptionnel.

Bourse de Paris : du côté des valeurs

Une nouvelle salve de publications d’entreprises a rythmé les échanges.

Crédit Agricole a vécu une séance noire, dévissant de 5,85% à 5,57 euros, après l’annonce d’une perte nette beaucoup plus marquée que prévu au troisième trimestre. L’ensemble du secteur financier a souffert à l’image d’Axa (-1,59% à 11,77 euros), Société Générale (-1,50% à 24,62 euros) et BNP Paribas (-1,49% à 39,50 euros).

Vallourec a terminé en tête du CAC 40 (+3,67% à 34,19 euros), bénéficiant d’un relèvement de recommandation par UBS.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Bourse de Paris : léger (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également