Investissement immobilier : La place du résidentiel dans la stratégie des investisseurs institutionnels

Publié le , mis à jour le

Avec une part en repli de 14% dans le dans le portefeuille des investisseurs institutionnels, quel est l’avenir l’immobilier résidentiel dans leur stratégie ?

Au cours des 20 dernières années, les investisseurs institutionnels se sont désengagés de leur immobilier d’habitation. La part du résidentiel dans leurs portefeuilles est passée de 29% à 15% entre 2000 et 2011 dans la base IPD.

Les principales raisons invoquées pour expliquer ce désengagement sont : une réglementation beaucoup plus contraignante que pour l’immobilier tertiaire et un taux de rentabilité bien moindre.

Avec un objectif de construction de 500 000 logements, dont 150 000 logements sociaux par an le Gouvernement plaide pour le retour des investisseurs institutionnels dans l’immobilier résidentiel.

Des mesures incitatives prévues pour 2013 sont en cours de réflexion afin de relancer l’intérêt de ces derniers pour cette classe d’actif.

Immobilier résidentiel : 54 ème séminaire IPD

Voici, le contexte dans lequel se déroulera le 54 ème séminaire IPD
"Quel avenir pour le résidentiel dans la stratégie des investisseurs institutionnels ?"

Jeudi 20 décembre 2012 / 8h30 -* 10h30/ 1 rue Paul Baudry, 75008 Paris

Pour débattre du rôle du résidentiel au sein d’un portefeuille immobilier, ainsi que des perspectives de ce marché, trois intervenants ont été invités

  • Christine Daric, Associé, Baker & McKenzie
  • Isabelle Rossignol, Président du directoire, CILOGER
  • Nathalie Robin, Directeur immobilier, bnp paribas Cardif & Responsable comité immobilier de la FFSA

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Investissement immobilier (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également