Immobilier locatif : La GURL (Garantie Universelle des Risques Locatifs) pourrait être obligatoire !

Publié le

Le gouvernement réfléchit à la mise en place d’une nouvelle garantie contre les risques locatifs (loyers impayés). Déjà existantes, ces assurances ne suffisent pas à rassurer les propriétaires, les délais de carence étant bien trop longs.
Immobilier locatif : La GURL (Garantie Universelle des Risques Locatifs) pourrait être obligatoire !
©stock.adobe.com

Logement : une garantie contre les loyers impayés à l’étude

Pour encourager les propriétaires à louer leurs biens vacants, le ministère du Logement prépare la création d’une "garantie universelle des revenus locatifs", un système d’assurance contre le risque de loyers impayés qui pourrait être obligatoire, selon le Journal du dimanche.

D’après le JDD, l’idée a déjà reçu le soutien de Matignon et de l’Elysée et une telle mesure pourrait être incluse dans la nouvelle loi sur le logement que la ministre du Logement, Cécile Duflot, doit présenter en juin.

Selon l’hebdomadaire, plusieurs pistes sont encore à l’étude mais le but serait qu’une telle garantie (déjà proposée par certains assureurs) couvre un maximum de bailleurs, et qu’elle soit payée par ces derniers, et non par les locataires.

Une première option consisterait à l’imposer à "tous les propriétaires" sous la forme d’une assurance obligatoire, mais cela pourrait poser des problèmes juridiques.

Loyers impayés : 2% des loyers par an restent impayés

Une deuxième solution serait d’instaurer un prélèvement de 2% sur les loyers (ce qui correspond au taux global d’impayés), qui alimenterait un fonds national d’assurance.

Enfin la dernière option serait d’obliger tous les assureurs à proposer une telle garantie, et d’inciter ensuite les propriétaires à en souscrire une, en les frappant dans le cas contraire d’une taxe d’un montant dissuasif.

Garantie des risques locatifs : Ce ne sont pas les garanties qui manquent, mais leurs délais d’application

Les garanties contre les loyers impayés existent depuis bien longtemps. La mise en place d’une nouvelle GURL ne devrait pas inciter davantage les propriétaires à louer leurs biens. Le souci est lié aux conditions de mise en application de ce type d’assurance. Avec des délais de carence de plusieurs mois, la perte financière pour le propriétaire reste toujours trop importante. C’est bien sur ce point que le gouvernement devrait avancer afin d’inciter plus de propriétaires à louer.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Immobilier locatif : La (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également