Déblocage participation 2013 : impossible pour la plupart des épargnants

©stock.adobe.com
Le déblocage anticipé de la participation et de l’intéressement qui a été ouvert hier, essuie ses premiers échecs. En l’absence de circulaire d’application, de nombreux teneurs de compte ne peuvent pas satisfaire les demandes.

Publié le

Notifications FranceTransactions.com
Pour ne rien rater de l'actualité des placements épargne, inscrivez-vous à nos notifications.

Déblocage participation 2013 : une mesure qui piétine

François Hollande voulait une mesure simple, rapide et aux effets immédiats. Deux jours après la mise en place du déblocage exceptionnel de la participation et de l’intéressement, la plupart des salariés ne parviennent pas à récupérer leur épargne.

La raison ? L’absence de circulaire d’application qui empêche les gestionnaires des comptes de traiter les demandes, malgré la publication au Journal Officiel (JO) le 29 juin 2013.

Ainsi, 3 des 5 principaux teneurs de compte d’épargne salariale n’ont pas pu prendre en comptes les demandes :

  • Amundi Epargne Entreprise, le numéro 2 du marché
  • BNP Paribas Epargne & Retraite Entreprises (BNP Paribas E&RE), le 3e intervenant du secteur
  • et Société Générale Securities et Services, le 5e du segment.

La filiale du groupe Crédit Agricole, Amundi Epargne Entreprise, a d’ailleurs précisé que l’ouverture des demandes se ferait au plus tôt le 8 juillet, avec une semaine de retard.

« Vendredi soir, la loi n’était toujours pas parue au Journal Officiel, publication qui est intervenue ce week-end. Le service n’est pas opérationnel ce lundi mais tout sera prêt dans le courant de la journée de mardi », explique un porte-parole de la Société Générale.

Déblocage participation 2013 : certains sont chanceux !

Un premier couac qui s’explique par le floue laissé par la loi sur les versements volontaires et les abondements des employeurs, qui ne sont pas mentionnés dans le texte. Résultat, en l’absence de circulaire d’application et de calendrier précis sur l’utilisation des sommes débloquées, le déblocage est impossible.

« Nous attendons la circulaire car les collaborateurs n’ont droit qu’à une seule demande de déblocage », indique-t-on du côté de BNP Paribas E&RE.

Pour le moment, seul Natixis Interépargne et CM-CIC ES ont accepté de traiter les demandes de déblocages.

« CM-CIC Epargne Salariale met en œuvre dès aujourd’hui la loi promulguée au JO du 29 juin 2013 », a confirmé le porte-parole du numéro 4 du marché de l’épargne salariale, qui détient plus de 3 millions de comptes.

Même son de cloche chez le leader du marché, Natixis Interépargne. « Nous avons décidé d’appliquer la mesure dès le 1er juillet comme le prévoit la loi et de ne pas pénaliser les salariés qui en feraient la demande »

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Déblocage participation (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également