Taux d’intérêt : la BCE pourrait baisser son taux directeur dés le mois prochain.

©stock.adobe.com
La crise financière pousse l’Europe dans une récession sans doute sans précédent. La BCE, dont l’objectif principal est la maîtrise de l’inflation, pourrait revoir sa position en baissant ses taux directeurs avant la fin de l’année... l’économie européenne est mal en point.

Publié le  à 0 h 0

BCE : un changement de cap dans la stratégie des taux

Longtemps critiquée pour sa politique de taux d’intérêt élevé, la BCE a laissé dernièrement, via le discours de JC Trichet, entrevoir une baisse possible des taux d’intérêts de la BCE, avant la fin de l’année.

Si la BCE a bien montré que sa politique de taux fort n’était pas une mauvaise stratégie, la situation américaine, avec une politique de taux bas de la FED n’a rien d’enviable, cette première reconnaît qu’il est temps de changer de fusil d’épaule.

Il faut dire que la situation économique en Europe devient de plus en plus alarmante. Si la crise financière assèche véritablement les liquidités sur le marché interbancaire, ce sont surtout les entreprises qui souffrent le plus : les crédits alloués sont en chute libre.

BCE : au secours de la récession naissante

Le système financier européen sera secouru au besoin par les gouvernements, mais au-delà des établissements bancaires, ce sont bien tous les secteurs de l’économie qui seront touchés par cette croissance négative : la récession.

Oui, la récession, car le terme n’est maintenant plus tabou, arrive rapidement en Europe. Pourtant basée sur l’expansion, notre société va faire marche arrière, et tous les secteurs seront touchés.

La France ne s’est pas officiellement déclarée en récession, mais il ne s’agit que de l’affaire de quelques mois. Deux trimestres de croissance négative sont nécessaires, pour officiellement franchir ce mauvais cap. En Europe, la France ne sera pas la seule, l’Allemagne souffre également, et l’Irlande est déjà officiellement dans le rouge.

BCE : une baisse attendue avant la fin de l’année

Compte-tenu de l’ampleur de la crise actuelle, la BCE pourrait donc assouplir sa politique pour tenter de redonner un bol d’air à notre économie, déjà sous perfusion. Une baisse du taux directeur de la BCE de 0,25 à 0,50% est attendue. Ce mois le taux directeur de la BCE reste identique, à 4,25%, au plus haut depuis 7 ans.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Taux d'intérêt : la (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également