Immobilier : Le nouveau prêt à taux zéro ne doit pas entraîner de hausses de prix

Publié le

Le nouveau prêt à taux zéro (PTZ+), désormais réservé aux primo-accédants sans conditions de ressources et qui doit entrer en vigueur début 2011, ne doit pas entraîner de hausse de prix

Le nouveau prêt à taux zéro (ptz+), désormais réservé aux primo-accédants sans conditions de ressources et qui doit entrer en vigueur début 2011, ne doit pas entraîner de hausse de prix des logements, a déclaré jeudi le secrétaire d’Etat au Logement Benoist Apparu.

"Il y a un écueil : si cette aide de l’Etat, on la retrouve dans les prix, on n’aura rien fait du tout", a déclaré M. Apparu au Perreux-sur-Marne (Val-de-Marne) lors d’une table ronde avec des acteurs du secteur aux côtés de sa ministre de tutelle Nathalie Kosciusko-Morizet.

Le nouveau dispositif, voté à l’Assemblée nationale dans la nuit de mercredi à jeudi dans le cadre du vote du projet de loi de finances 2011, "doit redonner de l’espérance aux Français qui voudraient accéder à la propriété", a de son côté déclaré à la presse la ministre de l’Environnement et du Logement.

"Lesanciens outils (l’ancien ptz, ndlr) solvabilisaient le public dans les zones les moins tendues", a rappelé M. Apparu. "Il nous fallait un produit qui s’adapte à la réalité des prix du marché, c’est ce que nous faisons avec le PTZ+", a-t-il ajouté.

"Il offre plus d’argent pour la primo-accession, il est plus efficace et plus juste, parce qu’il est mieux ciblé", a fait valoir Mme Kosciusko-Morizet, soulignant qu’il devrait bénéficier à 380.000 ménages par an, contre 200.000 à 250.000 pour le dispositif précédent.

Le nouveau dispositif est destiné à entrer envigueur dès le début de l’année 2011 et son lancement devrait être accompagné d’une campagne de communication, a-t-elle par ailleurs déclaré.

Les deux membres du gouvernement, qui effectuaient au Perreux-sur-Marne leur première visite de terrain depuis le remaniement, ont par ailleurs assuré que l’un des enjeux qu’ils poursuivraient en 2011 serait une grande réforme de l’urbanisme.

Le montant du nouveau PTZ+ est égal à un pourcentage du montant de l’opération d’accession à la propriété, dans la limite d’un plafond.

Les pourcentages et les plafondssont différents en fonction de la localisation, de la performance énergétique du logement, de son statut (neuf ou ancien) et de la composition de la famille.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Immobilier : Le nouveau (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...