Pouvoir d’achat : 1.490 euros minimum par mois pour vivre correctement

©stock.adobe.com
Une étude publiée par Drees révèle que les Français estiment à 1.490 euros le salaire mensuel minimum pour vivre convenablement.

Publié le

Pouvoir d’achat : quel est le revenu minimum pour vivre ?

"Selon vous, pour vivre, quel est le montant dont doit disposer au minimum un individu par mois ?"

C’est à cette question que devaient répondre les personnes interrogées par l’institut BVA dans le cadre d’une étude commandée par la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees).

Un montant moyen estimé à 1.490 euros par mois par les sondés, en hausse de 75 euros (inflation déduite) par rapport à 2008. Il varie en fonction du niveau social des interrogés, les ménages les plus modestes donnant le chiffre de 1.410 euros, quand les cadres et professions libérales évoquent 1.560 euros en moyenne.

La localisation est aussi un facteur important, les parisiens citent un montant supérieur à la moyenne nationale (1.620 euros) alors que les habitants des communes de moins de 20.000 habitants estiment que seulement 1.430 euros sont nécessaires.

Le saviez-vous ? : En 2011 le niveau de vie médian après impôts des Français s'élevait à 1.630 euros et 8,7 millions de personnes vivaient en dessous du seuil de pauvreté (977 euros par mois), selon l'Insee.

Des inégalités de plus en plus palpables

Par ailleurs, l’étude de la Drees met en avant la perception des Français des inégalités sociales. Ils sont ainsi neuf sur dix à estimer qu’elles ont augmenté au cours des cinq dernières années, contre sept sur dix en 2000.

Pour 42 % des interrogés, ce sont les inégalités de revenus qui sont les plus répandues, mais les inégalités aux soins sont considérées comme les plus inacceptables (22%), suivies des inégalités de revenus (19 %) et de logement (16%).

Huit Français sur dix se disent satisfaits des soins prodigués par les médecins et les dentistes, sept sur dix par ceux des hôpitaux et six sur dix par ceux des cliniques.

Cependant, 60 % des sondés indiquent que la qualité des soins dépend des revenus ainsi que du lieu d’habitation. En outre, entre 2007 et 2013 la satisfaction quant à l’accès aux soins a diminué de quatorze points pour les médecins (de 82 % à 68 %) et de onze points pour les dentistes (de 81 % à 70 %).

Enquête réalisée auprès d’un échantillon de 4.000 personnes représentatif de la population de France métropolitaine âgée de 18 ans et plus, interrogées en face-à-face par l’institut BVA du 14 octobre au 26 novembre 2013

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Pouvoir d'achat : (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également