Assurances : Non, vos primes 2018 d’assurances Auto, Santé ou Habitation ne vont pas forcément augmenter

Publié le

Tous les assureurs ne profitent pas de cette année 2018, bouleversée fiscalement, pour faire grimper leurs tarifs. A l’instar de la MACSF, cette mutuelle gèle ses cotisations auto et santé pour 2018.
Assurances : Non, vos primes 2018 d'assurances Auto, Santé ou Habitation ne vont pas forcément augmenter
©stock.adobe.com

2018, l’année de tous les changements fiscaux, une opportunité pour glisser une hausse des primes d’assurance ? Non, pas forcément.

Un souffle de hausse des primes d’assurance pour 2018

La MAIF de son côté milite pour une forte hausse de ses primes d’assurance, avec des tarifs revus de +2% pour l’assurance automobile, et 1.2% pour l’assurance habitation. Les raisons de ces hausses, vous les connaissez. Les assureurs ne font que répercuter le coût des sinistres. Or, les conditions climatiques n’ont pas été favorables (inondations ou sécheresses), et les accidents de la route sont plus nombreux.

En ouvrant le bal, la MAIF permet aux autres assureurs d’annoncer les mauvaises nouvelles plus facilement. Evidemment, pendre le contre-pied, comme la MACSF en annonçant le gel des cotisations est un sérieux coup de projecteur... Rien n’est le fruit du hasard.

Mais la MACSF montre le voie et résiste... Pour 2018

Etre assureur mutualiste, c’est chercher la meilleure qualité au meilleur prix. Depuis toujours, les contrats d’assurance proposés par la MACSF aux professionnels de santé offrent des garanties bâties avec eux et parmi les meilleures du marché. Un engagement renforcé aujourd’hui, auprès de ses 950 000 sociétaires, par le gel de ses cotisations en santé et en auto.

« En gelant les cotisations 2018 sur deux contrats très importants comme l’auto et la santé, nous souhaitons soutenir le pouvoir d’achat de nos sociétaires libéraux ou salariés dans un contexte économique difficile pour les professionnels de santé. L’auto, comme la santé, sont des contrats d’assurance incontournables pour beaucoup de français. Pour les professionnels de santé, la voiture est souvent un outil de travail, un contrat auto adapté à leurs besoins spécifiques est indispensable. Côté santé, nous avons décidé de favoriser aussi ceux qui ne seraient pas encore sociétaires en leur offrant deux mois gratuits. » Stéphane Dessirier, directeur général MACSF.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Assurances : Non, vos primes : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également