Impôt, prélèvement à la source confirmé au 1er janvier 2019 : feu vert d’Emmanuel Macron

Publié le

Sans surprise, Emmanuel Macron met un terme à l’incroyable feuilleton de cette fin d’été. Après de multiples ergotements, le chef de l’État a donc finalement tranché : la mise en place du prélèvement à la source aura bien lieue au 1er janvier prochain.

Prélèvement à la source, mise en place confirmée au 1er janvier 2019

© Fotolia.com

En la personne d’Edouard Philippe, la nouvelle attendue a été confirmée ce soir au journal de 20 heures de TF1. La mise en place du prélèvement à la source, dans sa version initiale, sera bien mise en place au 1er janvier 2019.

La décision a été prise à l’issue d’une réunion organisée en fin de matinée entre emmanuel macron, Edouard Philippe et le ministre de l’Action et des Comptes publics Gérald Darmanin. Selon la présidence, la rencontre, organisée à l’Elysée, a duré une heure et demie et la discussion a été "intense". Au cours de ces échanges, le président a "demandé des clarifications" à Gérald Darmanin, chargé de la réforme, et a "identifié des améliorations possibles", a-t-on ajouté.

La réforme du prélèvement à la source, lancée par François Hollande, consiste à prélever les impôts directement sur les salaires et les pensions. Ce "big bang fiscal", qui concerne près de 38 millions de foyers fiscaux, a déjà été retardé d’un an après l’élection d’Emmanuel Macron.

Lundi en Mayenne, devant des élus, M. Macron a affirmé qu’une mise en œuvre ratée de cette réforme pouvait "brûler un capital politique", estimant que "ceux qui le poussent" à le faire "ne seront pas là" pour le défendre en cas de problème, selon des participants. Jusqu’à présent, le gouvernement s’était toujours montré rassurant sur la solidité de son dispositif. Mais la publication par le journal Le Parisien d’une note du fisc faisant état de plusieurs centaines de milliers d’erreurs lors de la phase d’essai a jeté le doute sur un possible "bug technique".

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Impôt, prélèvement à la (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

A lire également