Le taux d’emprunt à 10 ans de France devient négatif (-0.02%), une première historique !

Publié le

Une première ! La France peut maintenant également s’enorgueillir de gagner de l’argent avec sa dette, car les établissements financiers doivent payer

Taux 10 ans français : -0,02%, une première historique !

Enfin, la France va-t-elle aussi pouvoir s’enrichir avec sa dette ? Surtout que côté dettes, notre pays est largement fourni. Mais cessons de plaisanter. Évidemment que non.

Un bon mot de Mario Draghi et les marchés financiers s’affolent

Nous sommes sans doute au paroxysme du grand n’importe quoi sur les marchés financiers. Il aura suffit d’un bon mot de Mario Draghi pour que les investisseurs achètent tous les indices en bloc. Bilan une forte des places financières et une belle chute des taux sur les emprunts d’Etat, dont ceux de la France.
Ainsi, le président de la Banque centrale européenne a affirmé que l’institut monétaire était prêt à utiliser tous les outils à sa disposition si les perspectives économiques et d’inflations ne s’amélioraient pas. Y compris une nouvelle baisse des taux et une reprise de son programme d’achat massif d’obligations.

Levée de dette record pour la France

Les taux négatifs devraient faciliter la tâche de Bercy, alors même que l’Etat doit emprunter un montant record de 200 milliards d’euros cette année (montant net des rachats de titres). « S’il s’agit d’une bonne nouvelle pour la charge de la dette (présente et future), en revanche ce n’est pas sans doute pas une bonne nouvelle du point de vue de l’environnement macroéconomique dans lequel nous évoluons  », déclare aux « Echos » Anthony Requin, directeur général de l’Agence France trésor, qui place la dette de la France sur les marchés. Des taux aussi bas témoignent de perspectives économiques fragiles, et donc d’une baisse de revenus pour l’Etat. L’AFT devrait revoir à la baisse sa prévision de taux d’intérêt français dans le cadre de la préparation du projet de loi de finance qui aura lieu cet été.

Avec ce bémol : le fait que la France offre un rendement négatif pourrait décourager certains investisseurs. Une hypothèse que balaie Anthony Requin. «  Je n’ai pas d’inquiétude quant à l’attractivité de la dette française dans ce contexte. La baisse des taux moyen long terme est le signe de cette attractivité auprès d’investisseurs qui, dans les temps actuels, préfèrent détenir des actifs très liquides et peu risqués, plutôt que des actifs risqués. »

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Le taux d'emprunt à (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

A lire également