Taxes sur les piscines, garages, terrasses et abris de jardins en hausse de +3% en 2018

Publié le

La taxe surnommée abri de jardin, mais qui concerne tous les aménagements nécessitant un dépôt de dossier en mairie, sont taxés l’année de la construction. Cette taxe est en hausse depuis janvier 2018 de +3%. Son montant est variable selon la commune de construction des aménagements.

Simulez donc votre gain de pouvoir d’achat...

Le gouvernement se fait fort de mettre en ligne des simulateurs pour estimer notre gain en pouvoir d’achat. Le seul hic est que ce dernier ne tient pas compte des hausses des différentes taxes, mais se focalise uniquement sur les baisses les plus importantes.

Taxe sur les aménagements, hausse de +3%

La taxe, baptisée "abri de jardin" concerne en fait tous les aménagements nécessitant une déclaration pour obtention d’autorisation de l’urbanisme. Donc la construction de piscine, garage, terrasses, dalle en dur au sol, abri de jardin, etc... Voient leur taxation augmenter depuis janvier dernier. Le code de l’urbanisme précise « Toutes les opérations d’aménagement, de construction, de reconstruction et d’agrandissement de bâtiments ou d’installations, nécessitant une autorisation d’urbanisme ».

Cette taxe est payable une seule fois, l’année de la construction. Ceci dit, tant que les impôts locaux existeront, vous continuerez de la payer après la construction, puisque cet aménagement sera valorisé pour la prise en compte dans votre taxe foncière. Par exemple, pour une piscine, c’est l’équivalent, peu ou proue, d’une pièce en plus dans le logement.

Quel est le montant de cette taxe d’aménagement pour un abri de jardin ?

Les abris de jardin dont la surface au sol est de moins de 5m2 ne sont pas concernés. La déclaration de travaux en mairie est obligatoire avant le montage d’un abri de jardin. Au-delà d’une superficie de 20m2, c’est un permis de construire qu’il faut demander.

© Fotolia.com

Le Parisien dans son édition du jour fait le point sur le montant de cette taxe "abri de jardin" pour justement, un abri de jardin. En Ile-de-France, elle est passée à 823€/m2 et 726€/m2 ailleurs. A cela s’ajoute le taux voté par votre collectivité. La commune, le département et même la région votent chacun leur propre taux qui permet ensuite d’obtenir un taux global. Un exemple : une famille qui aurait fait construire un abri de jardin de 8 m² en région parisienne en 2012 (lors de l’entrée en vigueur de cette taxe), aurait dû débourser 533,8 € en appliquant un taux moyen. En 2018, la même famille devra acquitter une facture de 559,64€pour le même abri. Soit 25,84€ supplémentaires.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Taxes sur les piscines, (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également