70 ans de la Sécu : Touraine célèbre l’un des plus grands progrès qui soient

©stock.adobe.com
La ministre de la Santé Marisol Touraine a célébré mardi les acquis de la sécurité sociale, l’un des plus grands progrès qui soient, fustigeant ceux qui brandissent l’épouvantail du gouffre financier, en ouverture d’une rencontre nationale pour les 70 ans de la Sécu, à Paris.

Publié le  à 0 h 0

70 ans de la Sécu : Touraine célèbre "l’un des plus grands progrès qui soient"

Cet anniversaire "n’est pas de ceux qui imposent le recueillement ou l’introspection mais invite à la célébration et au rassemblement", a déclaré la ministre, "70 ans presque jour pour jour" après la promulgation de l’ordonnance instaurant la sécurité sociale en France, le 4 octobre 1945.

"Une simple ordonnance qui prendra rang parmi les textes fondateurs de notre pays", a estimé la ministre, après avoir rendu hommage à ses deux fondateurs Pierre Laroque et Ambroise Croizat.

"Si la sécurité sociale nous est aujourd’hui éminemment familière, si bénéficier de sa protection paraît naturel, il s’agit de l’un des plus grands progrès qui soient", a-t-elle insisté.

"Dans les périodes de tension, de pression, voire d’agression, ce lien indéfectible est un lien qui change tout", a-t-elle ajouté, jugeant que "ceux qui se jouent de la solidarité fissurent notrepacte commun".

"Certains s’appuient sur les déficits qui ne sont pas si anciens que cela, pour mieux remettre en cause ces acquis, je défends pour ma part la soutenabilité de ce modèle protecteur", a-t-elle déclaré.

"Défendre notre système social, c’est faire mentir lesfatalistes, les déclinistes, qui brandissent l’épouvantail d’un gouffre prétendument sans fond et la menace de l’assistanat pour effrayer".

D’après de nombreux sondages, "les Français affichent un pessimisme collectif , mais dans leurs comportements individuels, ils manifestentleur confiance dans l’avenir", a-t-elle lancé, vantant la "robustesse" du système de protection sociale français.

Ministres étrangers, personnalités politiques, syndicats, patronat ou encore historiens sont invités à cette "rencontre nationale", que doit clôturer en fin de journéele président François Hollande.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article 70 ans de la Sécu : Touraine : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également