Épargne retraite financière : 53% des Français épargnent, l’immobilier (SCPI/OPCI) reste le placement privilégié

Actualités obligent, les Français sont de plus en plus nombreux à mettre de l’argent de côté en prévision de leur retraite, constatant que le système de retraite actuel est à bout de souffle. En épargne financière, le placement immobilier via les SCPI/OPCI reste l’investissement préféré pour 32% des épargnants, jugé plus adapté pour se constituer un complément de revenu à long terme (15/20 ans).
CAC40
Épargne retraite financière © FranceTransactions.com/stock.adobe.com

Publié le

Selon le sondage annuel sur l’épargne retraite, organisée et publiée par l’AMF en janvier 2020, les Français seraient désormais 53% à épargner pour leurs retraites (48% une année plus tôt). Un sujet d’actualité, la prise de conscience que le système actuel ne sera pas suffisant motive pour se mettre à épargner. La moitié des actifs pense que son épargne ne sera pas suffisante pour la retraite, tandis que 23% estiment le contraire, une proportion en hausse par rapport au chiffre (19%) de 2018.

L’épargne retraite : 53% des Français épargnent

Plus de la moitié des personnes actives en France met de l’argent de côté pour préparer financièrement la retraite, un chiffre à la hausse ces deux dernières années (48% en 2017), selon ce baromètre de l’épargne et de l’investissement. Cependant, seulement un actif sur cinq (21%) affirme le faire
régulièrement.

Une épargne financière moyenne de 2.300€ par an

Le montant moyen épargné par les Français en vue de leur retraite s’élève à 2.300 euros par an, soit 100 euros de plus que l’année précédente, selon l’étude issue d’une enquête menée par l’institut Audirep auprès d’un échantillon de 1.200 personnes en septembre-octobre 2019, soit avant le début des grèves contre la réforme des retraites.

Un montant d’épargne toutefois trop faible pour espérer une rente viagère significative. Avec une épargne de 2.300€ par an, le capital constitué, même sur 30 ans, sera trop faible afin d’envisager une rente viagère significative lors de la prise de retraite. Grossièrement, il faut en effet se constituer et aliéner un capital de 120.000€ afin d’obtenir une rente viagère de 300€ par mois. C’est pourquoi les épargnants souhaitent avant tout pouvoir opter pour une sortie en capital. La retraite de base ainsi que la retraite complémentaire servent le nécessaire pour vivre, et le capital constitué, le bonus pour la retraite.

Disposer d’un capital à la retraite

Pour sept Français sur dix (71%), la priorité de l’épargne consiste à "disposer d’un capital en vue de la retraite, pour avoir suffisamment d’argent tout au long de la retraite". Cependant, près d’un actif sur deux (48%) reconnaît n’avoir "aucune idée du montant d’épargne nécessaire" pour constituer un complément de revenus suffisant pour sa retraite.

PER : un succès, 84.000 contrats souscrits en 3 mois

Justement, le nouveau produit d’épargne retraite, impulsé par le gouvernement, permet une sortie en capital lors de la prise de retraite. Seulement 3 mois après son lancement, le PER (Plan épargne retraite) individuel a déjà séduit une partie des épargnants avec plus de 80.000 souscriptions, selon les chiffres avancés par Bruno Le Maire sur BFM le 23 janvier 2020. Certes, nombre d’entre eux ont su profiter de l’effet d’aubaine de la réduction d’impôt en fin d’année 2019, afin de contrecarrer la mesure anti-abus portée sur l’épargne retraite en 2018 (année fiscale blanche). Ce PER est apprécié car les épargnants ont la possibilité de sortir en capital lors de leur prise de retraite, leur objectif principal.

Le placement préféré reste l’immobilier

Quant au placement privilégié, l’immobilier se place en tête devant l’épargne salariale et l’assurance vie en euros, les épargnants le considérant comme "le plus adapté pour placer son épargne sur le long terme".

Placements financiers préférés par les Français pour leur épargne retraite

TOPPlacements financiers
1Placements immobiliers (SCPI/OPCI/SCI)
2Épargne salariale
3Assurance-Vie en euros

En revanche, la confiance dans les placements en actions a diminué en 2019, à 21% contre 27% en 2018, souligne l’AMF dans un communiqué. Ainsi, la proportion des Français envisageant un investissement en actions dans les 12 prochains mois reste limitée à une personne sur cinq (19% en 2019).

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Épargne retraite financière : : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

A lire également