Trois Français sur quatre en faveur d’une retraite entre 60 et 64 ans

Publié le

Trois Français sur quatre estiment qu’il faut s’arrêter de travailler entre 60 et 65 ans (74%), et 59% jugent que le monde du travail n’est pas adapté aux plus de 65 ans, selon un sondage réalisé par OpinonWay pour la MGEN.

Trois Français sur quatre en faveur d’une retraite entre 60 et 64 ans

La mutuelle a souhaité sonder les Français sur la façon dont ils perçoivent la longévité. S’ils ont pour la plupart une image positive du vieillissement, les Français constatent que le monde du travail n’est guère favorable aux plus âgés.

Seulement 7% jugent les activités professionnelles "très adaptées" aux plus de 65 ans, et 34% estiment que lemonde du travail "est en train de s’adapter" à cette tranche d’âge. A l’inverse, 59% pensent que les entreprises ne sont "pas du tout adaptées" pour les plus de 65 ans.

Pourtant, 83% des Français jugent que les plus de 65 vieillissent bien ou même très bien .

Les Français considèrent comme "âgé" d’avoir 67,6 ans dans la vie personnelle, mais l’âge moyen à partir duquel on est considéré comme âgé tombe à 54,7 ans pour la vie professionnelle.

Si les plus de 65 ans sont jugés "bien intégrés dans la société" pour 7 Français sur 10, avec desactivités associatives, culturelles et sportives, le sentiment de vieillesse domine lorsqu’il s’agit de la vie professionnelle.

Les plus de 65 ans sont jugés bien intégrés dans la vie professionnelle par seulement un quart des Français.

La ministre des Solidarités et de laSanté Agnès Buzyn a suscité un tollé dimanche en disant ne "pas" être "hostile" à l’idée de retarder l’âge de départ à la retraite, compte tenu de l’allongement de la durée de vie.

"Nous avons aujourd’hui des personnes de 65, 70 ans, quand on les voit on est très heureux de voir des personnes en pleine possession de leurs moyens, sportifs, qui profitent de la vie et on sait que les retraites que vont prendre les actifs d’aujourd’hui vont durer 25, 30 ans puisque la durée de vie augmente", a-t-elle fait valoir.

Elle a tenté mardi d’apaiser la polémique en assurant qu’aucune modification de "l’âge minimal" de départ (62 ans) n’était "envisagée", évoquant cependant des "incitations" à partir plus tard à la retraite.

Le sondage a été réalisé du 4 au 18 février auprès de 1.028 Français âgés de 18 ans et plus représentatifs de la population française. Marge d’erreur de 1,5 à 3 points.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Trois Français sur quatre (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également