Investissement immobilier : quelles villes européennes choisir ?

Publié le

Liste des villes européennes les plus attractives pour investir.

Oubliez les villes comme Londres, Paris, Monaco... Trop chères ! Le rendement de votre investissement ne serait pas à la hauteur de vos espérances.

- le marché immobilier allemand est en surchauffe !

Ne foncez pas non plus sur les villes allemandes, comme Berlin, FrancFort ou encore Hambourg. Les premiers signes de surchauffe du marché immobilier allemand sont présent, et de plus en plus d’analystes pensent même que cette bulle immobilière allemande pourrait bien être le prochain drame financier outre-Rhin. Mieux vaut donc rester prudent.

- Préférez Dublin ou encore Madrid !

BARNES, cabinet spécialisé en immobilier d’investissement, a dressé un tableau des villes européennes méritant l’attention des investisseurs.

Hormis les indéfectibles (Paris, Londres, Francfort...), Barnes recommande de s’intéresser aux pépites, comme il les nomme.

De plus petite taille, ces villes, adaptées aux stratégies immobilières de long terme, sont plus difficiles à cerner. Il s’agit de Stockholm, Luxembourg, Oslo ou encore Zürich. Les belles perspectives de ces villes proviennent principalement de la richesse de leur population.

Dublin, retour de l’enfer © fotolia.com

Dublin, retour de l’enfer. La crise financière des années 2000 a entraîné une forte chute (-49%) des prix de l’immobilier à Dublin. Avec un impôt sur les sociétés de 12,5%, le pays conserve son pouvoir d’attraction. Les prix (prix moyen inférieur à 10 000€/m²) se redressent progressivement avec 21,6% de hausse sur le marché résidentiel en 2015 et devraient retrouver leur niveau d’avant crise d’ici fin 2016.

Enfin, Madrid, Barcelone, Lisbonne, Berlin, Manchester, Toulouse, Bordeaux… sont des villes au marché cyclique. Dernièrement, elles ont connu une très forte croissance, les surclassant au niveau de leur économie nationale.

Madrid sort de la crise © fotolia.com

Madrid sort de la crise. Malgré un marché immobilier espagnol atone depuis la crise financière, les prix ont augmenté de 0,7% en moyenne à Madrid en 2015. Le nombre de ventes a, quant à lui, bondi de 28% par rapport au volume moyen des dix dernières années. Le retour de la confiance explique en partie ce frémissement. Ainsi, un appartement dans les quartiers haut de gamme de Salamanca ou Chueco se négocie aujourd’hui entre 3 500€ et 5 000€/m², avec des rendements compris entre 2% et 3%. Leur point fort : des plus-values potentielles à 3-5 ans entre 25% et 30%

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Investissement immobilier (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également

Enregistrer au format PDF Téléchargez cet article (PDF)