Calculette impôt sur les revenus AirBnb ou similaires

Publié le , mis à jour le

Les revenus tirés des plateformes de mise en location entre particuliers (immobilier, équipement, etc) sont imposables dés le 1er euro. Depuis 2016, le contribuable ne peut plus omettre de les déclarer.

Douche froide sur les locations entre particuliers

La Loi de Finances 2016 instaure l’imposition des revenus tirés des plateformes de location entre particuliers dès le 1er euro. A partir de 2016, tous les membres de ces plateformes de mise en relation recevront un état annuel des revenus bruts perçus afin de pouvoir les déclarer au Fisc. Ce dernier recevra à terme une copie de ces déclarations et pourra ainsi faire le recoupement.

Les revenus bruts perçus par les particuliers sont taxés sur les prélèvements sociaux, ainsi que sur l’impôt sur le revenu. La taxation maximale peut donc être de 56.50%.

Le Fisc a précisé les choses concernés les logements meublés, loués même à titre occasionnel. Le régime du micro-BIC (inférieur à 32.900€) de recettes ou BIC (supérieur ou égal à 32.900€) est appliqué.

Locations saisonnières de sa résidence principale : en dessous de 760€ de recettes, rien à déclarer

Les locations saisonnières d’une ou plusieurs pièces de sa résidence principale qui n’excèdent pas 760 € par an sont exonérées et ne sont pas à déclarer à l’impôt sur le revenu. Au-delà de ce montant, les revenus doivent être déclarés à l’impôt sur le revenu.

- Régime micro BIC, pour tous les logements meublés

Si vous louez, même de temps en temps, votre maison, un appartement ou une chambre meublée, qu’il s’agisse de votre résidence principale, d’une résidence secondaire ou d’un bien locatif, les loyers sont imposés à l’impôt sur le revenu dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC), dans la limite de 32.500€ par an. Le montant imposable est déterminé en appliquant un abattement de 50 % sur les loyers encaissés. Aucune charge ne peut être déduite.

Où déclarer ses revenus AirBnb sur sa déclaration d’impôt ?

Si les recettes issues des loyers perçus sont inférieures à 32.900€, le régime micro-BIC est celui qui vous correspondra le mieux. Reportez donc le montant de vos recettes sur une déclaration complémentaire d’impôt sur le revenu n° 2042 C pro (ligne 5 ND). Ne déduisez pas vos frais d’agence ou autres ! L’abattement de 50% qui sera appliqué par le fisc sur vos recettes est sensé couvrir vos frais. L’autre partie des 50% de vos recettes sera donc imposée sur votre IR, à votre taux marginal le plus élevé.

Abattement minimal fiscal de 305€

Comme l’abattement minimal est de 305 €, si mes recettes sont inférieures à 305 €, je ne payerai aucun impôt.

- Location d’une chambre dans votre résidence principale

Si vous sous-louez en meublé une chambre dans l’appartement dans lequel vous habitez à une personne qui en fait sa résidence principale, le loyer n’est pas imposable tant qu’il reste dans des limites raisonnables. En 2015, l’administration fiscale considérait que ces limites étaient respectées si le loyer n’excédait pas 184 euros par an par mètre carré à Paris et 135 euros dans les autres régions (les chiffres pour 2016 n’ont pas encore été publiés).

Si vous louez habituellement, à la journée, à la semaine ou au mois, une ou plusieurs pièces de votre logement à des personnes de passage, le loyer n’est pas imposable s’il ne dépasse pas 760 euros par an, petit-déjeuner compris.

Toutes les plateformes de mise en relation concernant la location sont concernées. Par contre, les plateformes de réduction de frais, à l’instar de BlaBlaCar ne sont pas concernées. Les contribuables n’étant pas sensé gagner d’argent via ces plateformes, mais uniquement réduire leurs frais. Evidemment, certains abus sont pratiqués, mais restent à la marge.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Calculette impôt sur les (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

6 commentaires

  • Je voudrai loué 9 mois un meuble à un étudiant (gérer par agence) et loué les 3 mois restants air bnb (gérer par une conciergerie qui me prend 30%) comment declarer ces revenus ? Merci

    Répondre à ce message

  • Calculette impôt sur les revenus AirBnb ou similaires

    17 mai 07:02, par MMe Dominique CAVALLIER

    Bonjour,

    Je suis une retraitée.
    Pouvez vous, s’i, vous plaît me dire ce que je dois déclaré et où :

    Mes revenus bruts AirBnb pour 2016 sont 1670 € , net 1576€ à cela j’ai verse à GUESTREADY 204 € .
    Loyer réellement perçus : 1371€
    Merci de me dire si c’est ce montant que je dois déclarer et dans quelle rubrique ou feuille d’impôts ?
    Encore merci .

    Cordialement.

    Dominique CAVALLIER

    Répondre à ce message

    • Bonjour,

      Oui, vous devez déclarer toutes vos recettes issues des locations de biens immobiliers occasionnelles, type AirBnb ou autre, dés le premier euro. Pour ce faire, compte-tenu du montant inférieur à 32.900€, portez le montant de vos recettes sur une déclaration complémentaire d’impôt sur le revenu n° 2042 C pro (ligne 5 ND). Ne déduisez pas vos frais d’agence ou autres... L’abattement de 50% qui sera appliqué par le fisc sur vos recettes est sensé couvrir vos frais. L’autre partie des 50% de vos recettes seront imposées à votre taux marginal d’imposition le plus élevé (14%, 30%, 40%, etc).

      Normalement, AirBnb doit envoyer un état déclaratif à tous ses clients pour effectuer leur déclaration... Car ces plateformes doivent déclarer de leur côté le même montant que vous êtes sensé le faire. Le Fisc pourra ainsi croiser les chiffres déclarés en automatique.

      Bien à vous

      Répondre à ce message

  • air bnb et rsa

    11 août 15:43, par dumont

    Bonjour,

    je suis travailleur independant et perçois du rsa.Le conseil général calcul mon rsa pour 1 an, je dois donc mettre 0 sur mes declarations trimestrielles mais que dois je faire avec mes revenus air bnb.
    Dois-je les declarer à la caf ?
    Je vous remercie.

    Répondre à ce message

A lire également

Enregistrer au format PDF Téléchargez cet article (PDF)