Etudiant : rattachement au foyer fiscal des parents, ou pas ? Calculs

Publié le , mis à jour le

Votre enfant étudiant commence à percevoir ses premiers revenus. Avez-vous intérêt à continuer de le rattacher à votre foyer fiscal ? Ne vaut-il pas mieux qu’il effectue sa propre déclaration de revenus, séparément ? Petits calculs entre amis pour tenter de réduire l’impact fiscal.

Calcul : rattacher son enfant étudiant ou pas ?

Votre enfant, étudiant, est majeur. Il peut continuer à figurer dans votre foyer fiscal jusqu’à ses 25 ans (24 ans révolus au 1er janvier de l’année fiscale), même s’il n’habite plus avec vous. La perception de ses premiers revenus vous font poser cette question.

Vous pouvez également rattacher vos enfants non mariés chargés de famille et vos enfants liés par un PACS si l’un des deux conjoints remplit l’une des deux conditions d’âge ci-dessus.

Peuvent également être rattachés, les enfants majeurs devenus orphelins de mère et de père après leur majorité, à la condition qu’ils vivent sous le même toit que vous, qu’ils soient à votre charge de manière effective et exclusive et qu’ils remplissent la condition d’âge.

Préservation des droits éventuels de l’enfant à la prime d’activité

Si l’étudiant a moins de 26 ans le 1er janvier 2016 (c’est-à-dire né en 1990 ou après), 2 options sont possibles :

  • soit déclaration de la fraction des salaires qui dépasse 3 fois le montant mensuel du Smic, soit 4 400 €,
  • soit déclaration de l’intégralité des salaires perçus afin de préserver les éventuels droits à la prime d’activité.

Déduction des pensions alimentaires à votre enfant majeur

Vous pouvez déduire de vos revenus la pension alimentaire que vous versez à un enfant majeur qui a besoin de votre aide financière pour vivre à la double condition suivante :

  • Votre enfant ne doit pas être rattaché à votre foyer fiscal pour l’impôt sur le revenu,
  • La pension ne doit pas dépasser certains plafonds

Il peut s’agir par exemple d’une pension pour un enfant poursuivant des études ou qui est au chômage. Vous pouvez déduire, sans avoir à fournir de justificatif, vos dépenses de nourriture et d’hébergement pour un montant forfaitaire fixé à 3 410 € par enfant (le double si votre enfant est marié ou pacsé).

Si vous avez hébergé votre enfant une partie de l’année seulement, cette somme est réduite au prorata du nombre de mois concernés, tout mois commencé étant retenu en entier.
Dans le cas où le montant forfaitaire est insuffisant, vous pouvez également déduire les autres dépenses (frais de scolarité par exemple) pour leur montant réel et justifié.

Au total, les sommes déduites ne doivent pas dépasser 5 738 € par enfant.

Sources de référence :

Quels autres éléments prendre en compte ?

  • Certaines grandes entreprises attribuent une prime par enfant, qu’il soit majeur ou pas, rattaché au foyer fiscal à leurs salariés. Le versement de cet avantage est conditionné au fait que votre enfant soit toujours dans votre foyer fiscal. Point éventuel à considérer.
  • Allocations : l’enfant étudiant, fiscalement indépendant sera le plus souvent non imposable sur les revenus. Il aura de fait potentiellement droit à plusieurs allocations, logement, bourse, etc.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Etudiant : rattachement (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

20 commentaires

  • bonjour nous sommes un couple avec un salaire
    nous avons 2 etudiant a la maison , donc les 2 sont rattaché a nos impots
    Ils ont travaillé tous les 2 l été dernier , ma fille ayant perçu 3100 euros et mon fils 3000 euros d environ
    je me permets de vous contacter car normalement un etudiant qui a percu un salaire ne doit pas le déclarer a condition quil ne dépasse pas la s la somme de 4400 € .
    mais cette somme est comptée par étudiant ? ou par foyer fiscal ?
    car je ne sais pas quoi faire concernant ma déclaration cette année
    merci d avance pour les renseignement
    Cordialement

    Répondre à ce message

    • Au sens de l’administration fiscale, l’exonération d’impôt sur le revenu dans la limite de trois fois le montant mensuel du SMIC (4 441 € au titre des revenus perçus en 2017) est individuelle et donc concerne chacun de vos enfants.
      Cette exonération est valable même en cas de rattachement au foyer fiscal des parents, vous ne devriez donc pas déclarer ces sommes car chacune inférieure au plafond.
      Dans le doute faites confirmer cette interprétation par les services fiscaux.
      Cordialement

      Répondre à ce message

  • Bonjour
    Mon fils est étudiant il est né en mai 1992 je le rattache chaque année, il a reçu son avis avec la somme de 3224 € travail saisonnier inscrit pour cette année sur sa feuille je demande aussi son rattachement
    Ma question :
    Est ce que je dois porter cette somme sur mes revenus.
    Que dois je faire pour la déclaration envoyé par le fisc avec cette somme.
    Si il fait sa déclaration personnelle dois déduire la somme de 3445€ puisque il habite avec moi et je le prends en charge
    Merci de votre réponse

    Répondre à ce message

    • Bonjour,

      Votre fils étant étudiant et ayant gagné moins que le seuil de déclaration de 4.441 € au titre de l’année 2017, vous ne devez pas déclarer ses revenus.

      Vous n’avez rien à faire avec la déclaration envoyée par le fisc au nom de votre enfant, puisque vous allez demander le rattachement de votre enfant dans votre déclaration de revenus 2017. Ce sera la dernière année. Après il aura plus de 25 ans. Mais comme l’année 2018 est une année blanche fiscale, il peut aller travailler le cœur léger, ce sera du net d’impôt :)

      Bien à vous

      Répondre à ce message

  • Bonjour,
    Ma fille de 21 ans est étudiante en alternance et touche la prime d’activité de la CAF. Elle vit toujours chez moi à titre gratuit. Si elle est rattachée à mon foyer fiscal risque-t-elle de perdre la prime d’activité ? Merci pour votre réponse

    Répondre à ce message

    • Bonjour
      avez-vous reçu une réponse car je suis dans le m^me questionnement que vous et moi j ai mes deux enfants qui peuvent prétendre à la pro-mme d’activité mais pour l ’instant ils sont rattachés fiscalement à mon foyer ? Vais-je perdre le bénéfice de leur part fiscale ?
      La caf me dit que non et les impôts sans réponse ?
      Merci de m’éclairer si vous pouvez.

      Répondre à ce message

  • Bonsoir. Merci pour ce calculateur. Mon fils étudiant est autoentrepreneur (photographe).
    Ses revenus sont de 4950 pour l’autoentreprise et de 2200 comme artiste-auteur.
    Faut-il remplir une feuille particulière (2042C-PRO (non salarié) ou juste une ligne de plus après les salaires de mon épouse et les mien.
    La déduction de 3 fois le SMIC s’applique-t-elle ?.
    Merci pour vos réponse.
    Michel

    Répondre à ce message

  • Il semble bien que si nous pouvons déduire, sans avoir à fournir de justificatif, nos dépenses de nourriture et d’hébergement pour un montant forfaitaire fixé actuellement à 3 445 € par enfant, on ne puisse pas y ajouter également les autres dépenses (frais de scolarité par exemple) pour leur montant réel et justifié.

    Je ne l’ai lu possible que sur internet, sur des sites tiers.
    Deux interlocuteurs aux services des impôts m’ont dit que c’est l’un ou l’autre mais qu’on ne peut pas les ajouter.

    Vous me confirmez ?

    Répondre à ce message

    • Bonjour,

      Je ne suis pas certain de bien comprendre votre question. Votre point est-il spécifiquement sur les frais d’inscription ?

      Si le montant de la pension est inférieur à 3.445€, aucun justificatif n’est nécessaire, donc de fait, tout peut est éligible.

      Si le montant de la pension dépasse 3.445€ il faut pouvoir fournir les justificatifs pour les montants réels (exemple : frais d’inscription, ou tout autre, logement, etc.).

      Le texte officiel des impôts est le suivant :

      Vous pouvez déduire de vos revenus la pension alimentaire que vous versez à un enfant majeur qui a besoin de votre aide financière pour vivre à la double condition suivante :

      Votre enfant ne doit pas être rattaché à votre foyer fiscal pour l’impôt sur le revenu,
      La pension ne doit pas dépasser certains plafonds
      Il peut s’agir par exemple d’une pension pour un enfant poursuivant des études ou qui est au chômage.

      Vous pouvez déduire, sans avoir à fournir de justificatif, vos dépenses de nourriture et d’hébergement pour un montant forfaitaire fixé à 3 445 € par enfant (le double si votre enfant est marié ou pacsé).

      Si vous avez hébergé votre enfant une partie de l’année seulement, cette somme est réduite au prorata du nombre de mois concernés, tout mois commencé étant retenu en entier.

      Dans le cas où le montant forfaitaire est insuffisant, vous pouvez également déduire les autres dépenses (frais de scolarité par exemple) pour leur montant réel et justifié.

      Au total, les sommes déduites ne doivent pas dépasser 5 795 € par enfant.

      Bien à vous

      Répondre à ce message

      • Bonjour,

        Mon fils est rattaché à mon foyer fiscal et je perçois une pension alimentaire. Puis je tout de même déduire les frais hébergement...sur ma feuille d’impôt ? Si oui, à quel endroit ?
        De lus, le nombre de part fiscale conditionne t(il l’allocation logement ? Par exemple, si mon fils souhaite faire sa propre déclaration fiscale mais vit toujours chez moi. Je perds une part fiscale mais est ce que je perds aussi en allocation ?
        Merci

        Répondre à ce message

        • Bonjour,

          Si votre enfant est rattaché à votre foyer fiscal, vous ne pouvez rien déduire concernant sa pension étudiante sur votre déclaration fiscale.

          Si votre enfant est détaché de votre foyer fiscal, vous pourrez alors déduire le versement d’une pension étudiante, mais vous perdrez la part fiscale liée. En règle générale, ce cas est défavorable.

          Cdt

          Répondre à ce message

          • L’allocation logement est elle conditionnée par le nombre de part fiscale ou le nombre d’habitant effectif ?
            Par exemple, un étudiant peut avoir sa propre déclaration mais vit toujours chez un de ses parents ou en en alternance chez des copains et ponctuellement chez les parents. A l’inverse il peut être sur la déclaration fiscale d’un des parents mais habiter la plupart de temps ailleurs (petit copain...). Qu’est ce qui conditionne donc le montant des allocations logement part fiscale ou nombre d’habitant.

            De plus, si nous sommes tuteur d’une personne adulte handicapée (de notre famille), sans travail et que celle-ci a son propre logement , peut-on la rattacher à notre foyer fiscal
            Cdt
            Cdt

            Répondre à ce message

  • Bonjour, j’ai lu pas mal de réponses sur le rattachement fiscal, réponses très intéressantes d’ailleurs, merci pour cela
    J’aurais un question particulière : je suis divorcé et ma fille étudiante sans revenus est rattachée au foyer fiscal de sa maman chaque année par choix commun. Nous n’avons, sa maman et moi, jamais déclaré de pension alimentaire versée alors que nous subvenons évidemment à ses besoins.
    Je pense qu’il nous est possible à chacun de déduire une pension mais je souhaiterais savoir si la maman, en l’occurrence, va payer un supplément d’impôt sur les sommes versées par moi, son papa.
    Merci pour vos réponses. BoB

    Répondre à ce message

  • Bonjour
    Mon beau-fils né en juin 1997 était étudiant en licence professionnelle pendant l’année scolaire 2017-2018. En alternance IUT-entreprise, il a perçu 9 000 euros de revenus entre le 1er janvier et le 31 aoà »t. Au chômage depuis, il a touché 650 euros environ d’allocations de septembre à décembre soit 11600 euros pour l’année 2018. en le rattachant à notre foyer fiscal, doit on déclarer ses revenus en sachant qu’il était en contrat apprentissage et non pas professionnalisation ?
    Il n’a pas encore créé son espace sur impôts.gouv. Peut-il le faire maintenant même s’il est rattaché à notre foyer fiscal ou doit-il attendre ? Le fait de le créer le désolidarise-t’il d’office ?
    D’avance merci
    Cordialement

    Répondre à ce message

    • Bonjour,

      Non, les revenus perçus des contrats d’apprentissage ne sont pas à déclarer (ces salaires sont exonérés jusqu’à 17.982 €).

      Si vous souhaitez effectuer un changement de rattachement, il sera à effectuer lors de votre déclaration de revenus au printemps de cette année. Ce sera l’occasion à votre enfant d’effectuer sa première déclaration et de créer ainsi on espace contribuable.

      Bien à vous

      Répondre à ce message

  • Bonjour, nous sommes un couple résidant en Polynésie avec un salaire non imposable en France ni en Polynésie. Nous avons deux enfants étudiants, un à l’étranger et l’autre, qui est majeure, en France. Nous versons 830E par mois à celui qui est en France. Il n’a pas d’autre revenu. Je voudrais savoir s’il est avantageux qu’il soit rattaché fiscalement à nous, par rapport à , par exemple, la taxe d’habitation. Merci pour des éventuels éclaircissements.

    Répondre à ce message

  • je suis étudiant en 2e année de BTS et je voudrais poursuivre mes études en cycle ingénieur.
    Je suis hébergé a titre gratuit par ma tante et c’est elle mon tuteur.
    je voudrais qu’en 3e année je puisse percevoir la bourse et sur le site du crous ils disent que pour les aux étudiants étrangers : il faut être domiciliés en France depuis au moins deux ans et dont le foyer fiscal de rattachement (père ou mère ou tuteur légal) est situé en France depuis au moins deux ans.
    je voudrais savoir si elle doit me déclarer sur ses impôts ou bien est ce que je dois déclarer moi-même mes revenus.
    merci.

    Répondre à ce message

  • bonjour,
    Notre fils a un logement indépendant .
    Pour autant, il reste rattacher à notre foyer fiscal
    ce rattachement a t il une incidence sur le paiement de SA taxe d’habitation ?
    Paye t il plus car il est rattaché au FF de ses parents ?

    merci pour votre retour.

    Répondre à ce message

A lire également