Etudiant : rattachement au foyer fiscal des parents, ou pas ? Calculs

Votre enfant étudiant commence à percevoir ses premiers revenus. Avez-vous intérêt à continuer de le rattacher à votre foyer fiscal ? Ne vaut-il pas mieux qu’il effectue sa propre déclaration de revenus, séparément ? Petits calculs entre amis pour tenter de réduire l’impact fiscal.
Etudiant : rattachement au foyer fiscal des parents, ou pas ? Calculs
Rattachement ou détachement de votre foyer fiscal de votre enfant ? © FranceTransactions.com/stock.adobe.com

Publié le , mis à jour le

Entre revenus de jobs étudiants et versements de l’argent que vous effectuez pour lui, tous les mois, la question se pose souvent : devez-vous, ou pas, rattacher votre enfant à votre foyer fiscal ? Si vous le rattachez à votre foyer fiscal, vous devez déclarer ses revenus, si ceux-ci dépasse le plafond d’abattement (équivalent de 3 SMIC mensuels pour l’année fiscale), si vous détachez fiscalement votre enfant, vous perdez votre demi-part ou part fiscale, mais vous pourrez alors déduire vos versements de pension étudiante que vous effectuez. Des calculs s’imposent.

Aide financière aux enfants ou petits-enfants

L’aide que vous apportez à vos enfants ou petits-enfants majeurs dans le cadre de votre obligation alimentaire, prévue aux articles 205 à 207 du Code Civil, est déductible de vos revenus. Cependant, aux termes de l’article 156 II. 2° du code général des impôts (CGI) (repris aux BOI-IR-BASE-20-30-20-20 et BOI-IR-BASE-20-30-20-30), vous ne pouvez pas déduire de pension alimentaire - ou de dépense à caractère alimentaire - au bénéfice d’un enfant lorsque ce dernier est déjà pris en compte dans la détermination de votre imposition sur les revenus (rattachement des enfants majeurs ou chargés de famille).

Pension alimentaire

Si votre enfant effectue sa propre déclaration et n’a pas de revenus suffisants, vous pouvez lui verser une pension alimentaire. Il n’est pas nécessaire que vous l’hébergiez. Mais vous devez fournir la preuve du versement effectif de la pension alimentaire et de l’état de besoin de votre enfant (absence de revenus suffisants). Les sommes sont déductibles de vos revenus dans certaines limites. Par exemple, pour l’imposition des revenus 2019, la déduction est limitée à 5.947 € par enfant. À la différence du rattachement, cette déduction est possible même si l’enfant a plus de 25 ans et n’est plus étudiant. La pension alimentaire déduite est imposable au nom du bénéficiaire (excepté sous certaines conditions pour les enfants majeurs infirmes).
Si l’enfant vit sous votre toit durant toute l’année et ne dispose pas de ressources suffisantes, vous pouvez déduire un montant forfaitaire (3 535€ au titre de l’année 2019) sans justificatif. Lorsque l’hébergement de l’enfant ne porte que sur une fraction de l’année, cette somme forfaitaire doit être réduite au prorata du nombre de mois concernés, tout mois commencé devant être retenu.

Calcul : rattacher son enfant étudiant ou pas ?

Votre enfant, étudiant, est majeur. Il peut continuer à figurer dans votre foyer fiscal jusqu’à ses 25 ans (24 ans révolus au 1er janvier de l’année fiscale), même s’il n’habite plus avec vous. La perception de ses premiers revenus vous font poser cette question : comment déclarer les revenus d’un enfant étudiant ?. Vous pouvez également rattacher vos enfants non mariés chargés de famille et vos enfants liés par un PACS si l’un des deux conjoints remplit l’une des deux conditions d’âge ci-dessus. Peuvent également être rattachés, les enfants majeurs devenus orphelins de mère et de père après leur majorité, à la condition qu’ils vivent sous le même toit que vous, qu’ils soient à votre charge de manière effective et exclusive et qu’ils remplissent la condition d’âge.

Préservation des droits éventuels de l’enfant à la prime d’activité

Si l’étudiant a moins de 26 ans le 1er janvier 2016 (c’est-à-dire né en 1990 ou après), 2 options sont possibles :

  • soit déclaration de la fraction des salaires qui dépasse 3 fois le montant mensuel du Smic,
  • soit déclaration de l’intégralité des salaires perçus afin de préserver les éventuels droits à la prime d’activité.
Revenus étudiants 2019, jobs étudiants, stages: exonération et plafond d'abattement
Montant du SMIC applicable au 01/01/2019
Smic mensuel (base 35 heures)1 521,25 €
Abattement portant sur les revenus de jobs étudiants (3 x SMIC mensuel)
Abattement revenus étudiant (3 x Smic mensuel)4 563,75 €
Plafond exonération des indemnités de stage (1 x SMIC annuel)
Exonération des indemnités de stage perçues dans la limite de 1 SMIC annuel18 255,00 €

Déduction des pensions alimentaires à votre enfant majeur

Vous pouvez déduire de vos revenus la pension alimentaire que vous versez à un enfant majeur qui a besoin de votre aide financière pour vivre à la double condition suivante :

  • Votre enfant ne doit pas être rattaché à votre foyer fiscal pour l’impôt sur le revenu,
  • La pension ne doit pas dépasser certains plafonds.

Il peut s’agir par exemple d’une pension pour un enfant poursuivant des études ou qui est au chômage. Vous pouvez déduire, sans avoir à fournir de justificatif, vos dépenses de nourriture et d’hébergement pour un montant forfaitaire fixé à 3. 535€ au titre de l’année 2019 par enfant (le double si votre enfant est marié ou pacsé).

Si vous avez hébergé votre enfant une partie de l’année seulement, cette somme est réduite au prorata du nombre de mois concernés, tout mois commencé étant retenu en entier. Dans le cas où le montant forfaitaire est insuffisant, vous pouvez également déduire les autres dépenses (frais de scolarité par exemple) pour leur montant réel et justifié.

Au total, les sommes déduites ne doivent pas dépasser 5.947€ par enfant au titre de l’année 2019 (déclaration de revenus 2019 effectuée en 2020).

Sources de référence :

Quels autres éléments prendre en compte ?

  • Certaines grandes entreprises attribuent une prime par enfant, qu’il soit majeur ou pas, rattaché au foyer fiscal à leurs salariés. Le versement de cet avantage est conditionné au fait que votre enfant soit toujours dans votre foyer fiscal. Point éventuel à considérer.
  • Allocations : l’enfant étudiant, fiscalement indépendant sera le plus souvent non imposable sur les revenus. Il aura de fait potentiellement droit à plusieurs allocations, logement, bourse, etc.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Etudiant : rattachement (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

49 commentaires

| 1 | 2 |

  • Bonjour Mon fils qui était étudiant et qui vit chez moi va déclarer 9000 euros de revenus pour 2019 (alternance). Puis je malgré ses revenus , déclarer que j’ ai dépensé 3535 euros (hébergement nourriture...) sur ma propre déclaration ? Merci pour votre retour cdt

    Répondre à ce message

  • Bonjour , Je voulais juste savoir , si pour la déclaration 2019 je devais compter la demi part de ma fille étudiante.
    Car elle a terminé ses études le 24 septembre 2019, et commencé à travailler fin septembre 2019
    je vous remercie

    Laurence

    Répondre à ce message

  • mon fils a 21 ans il est handicapé et étudiant sur un autre département . il vit sur Toulouse pour ses études avec sa copine ni pacsé ni marié ni en collocation, puis je le rattaché à ma déclaration ?étant donné qu’il perçoit l’AAH et des allocations logement en commun pour deux ?Je vis sur Toulon.

    Répondre à ce message

  • Bonjour,

    mon fil étudiant en bts sur 2 ans au bout d’une année à changer d’orientation.
    pour faire une formation professionnelle mais a eu un revenu de 7080£ et 4100£
    de chômage et il plus avantageux de le rattaché au foyer fiscale ou pas. merci
    d’avance

    Répondre à ce message

  • Bonjour,
    Mon fils a 23 ans et est étudiant en Espagne. Nous lui avons donné 14700 euros en 2019 (loyers, pension pour nourriture et faux-frais, frais d’inscription dans son école, remboursement de son crédit étudiant, et autres). Pour le moment, il est fiscalement rattaché à notre foyer. J’ai bien compris que nous ne pouvions pas déclarer lui verser une pension alimentaire dans ce cas.
    Mais il revient vivre en France 15 jours en janvier/février, les 2 mois d’été et 15 jours en septembre et enfin 15 jours en décembre. Dans ce cas, puis-je bénéficier de la réduction de 3535 euros (bien sûr au prorata de sa présence en France soit 1767 euros) ? Si oui, où dois-je noter cette réduction ?

    Les frais d’inscription dans son école en Espagne (3631 €) peuvent-ils être déduits indépendamment de la réduction précédente ?

    De même comment cela se passe-t-il pour les intérêts de son prêt étudiant ?

    Merci par avance pour les réponses que vous pourrez m’apporter. Bien cordialement.

    Répondre à ce message

  • Bonjour, ma fille de 21 ans à notre charge fiscale est étudiante en fac de droit ; en 2019 ayant redoublé son année et n’ayant plus de cours à suivre à partir de janvier, elle a travaillé comme placier dépendantd’une mairie pendant 4 mois à temps plein et a travaillé également l’été qui a suivi dans une entreprise privée.Sur la déclaration preremplie 2020, ses salaires de la mairie apparaissent mais pas ceux de l’été.Ma question est la suivante : dois-je déclarer tous ses revenus (avec n° de Siret de l’entreprise, nom et montants gagnés) ou puis je effacer les lignes existantes et le montant affiché pour ne mettre que le montant au dessus de 4564€ (3 smics) ? Dois je expliquer pourquoi je mets cette somme là ?

    Répondre à ce message

  • ma fille est étudiante , elle est en colocation en appartement dont nous payons la moitie du loyer, nous lui versons une somme d argent par mois pour ses besoins de plus nous donnons par an une somme d’argent pour son école privée. tout cela dépasse largement les 5900 euros à déduire. que dois je marquer sur ma déclaration. merci.

    Répondre à ce message

  • bonjourje suis étudiante et non rattachée au foyer fiscal demes parents me versent plus de 6000 euros/an sachant que 5888 euros est le maximum déduit sur la feuille d’impôts de mes parents je voulais savoir si j’avais le droit de ne déclarer que les 5888 euros ou si je devais déclarer la totalité de la somme versée par mes parents .merci

    Répondre à ce message

  • Bonjour, mon fils de 22 ans était étudiant sur mulhouse jusqu’en juillet 2019 ensuite il est parti faire un échange d’université au Québec depuis fin aout 2019.il a trouvé un petit job étudiant en novembre 2019 au québec.là bas il est obligé de déclarer ses revenus .puis je quand méme le rattacher encore à notre foyer fiscal en france.

    Répondre à ce message

  • Bonjour
    Je suis divorcé et j’ai touché un pension alimentaire de 520 € pour mon fils majeurs qui aura 20 ans en août 2020.
    Il vit sous mon toit.il a aussi un peu travaillé. Doit il se déclarer tout seul ? Et c’est lui qui déclare la pension alimentaire ? Et moi je déduis 3500 euros car il vit sous mon toit ?

    Pour l’année prochaine, dois je demander à son père de lui verser directement ou pas ? Est-ce plus avantageux pour moi, il vivra toujours sous mon toit ?
    Et s’il ne vit plus sous mon toit l’année prochaine ? je l’aiderai aussi, pourrais je déduire le forfait d’aide annuel sans justificatif de 3500 ?

    Merci beaucoup à y voir plus clair.
    Cordialement.

    Répondre à ce message

  • Bonjour,

    Je suis expatrie hors zone Europe, ma residence principle est en dehors de la France et mon fils poursuit actuellement ses etudes en France et declare tout seul ses impots malgre qu’il n’a pas de revenus, le seul revenu est mes aides environ 7500 euros/an, doit-il declarer la somme de 7500 euros comme pension ?.

    Merci,

    Cordialement,

    Répondre à ce message

  • Bonsoir,

    Ma fille a eu 22 ans en septembre 2019. Pour la déclaration d’impôts de 2019, voici mes questions :
    - Elle a été apprentie de janvier à août 2019 puis a commencer son CDI en septembre 2019 : puis-je la rattacher au foyer fiscal ? Si oui dois-je déclarer ses revenus de septembre à décembre 19 ?
    - Si je ne la rattache pas, je peux déduire un montant forfaire. Est-il à calculer au prorata de ses 4 mois de travail ? Ma taxe d’habitation va t’elle augmenter ?

    Merci pour votre aide.
    Cordialement.

    Nicole

    Répondre à ce message

  • Bonjour, ma fille de 23 ans a terminé ses études l’année dernière (en septembre) et a commencé à travailler en Belgique en décembre 2019. Je voulais savoir si je pouvais la déclarer à charge une dernière fois cette année (c’est l’aînée de 3 enfants, je perdrai donc une part si elle fait sa propre déclaration). Avant le prélèvement à la source, c’était la situation en janvier N -1 qui était prise en compte, est-ce toujours le cas ? Si je choisis cette option, qui fera que je ne suis pas imposable, cela sera-t-il le cas jusqu’en 2021 ou est-ce que je devrai signaler un changement de situation dans l’année pour indiquer qu’elle travaille ? Je suis un peu perdue avec cette réforme car elle est sensée prendre en compte la situation actuelle, mais en se basant sur l’année précédente !!! Ce n’est pas très clair au moment où il faut décider ou non du détachement des enfants. Je vous remercie de bien vouloir éclairer ma lanterne. Cordialement.

    Répondre à ce message

  • Bonjour, j’allais faire ma demande de bourse d’études supérieures (je vais avoir 21 ans dans les prochains mois) et j’ai remarqué que je n’apparaissais pas sur la feuille d’impôts de ma mère pour l’année 2019 sur les revenus 2018, je n’ai également pas fait de déclaration seule.Quels sont mes recours, puis-je me rattacher à ma mère aussi tardivement ?

    Répondre à ce message

    • Bonjour,

      Pour vous rattacher fiscalement au foyer fiscal de votre mère au titre de l’année 2018, c’est trop tard. En revanche, cela sera possible pour l’année 2019.

      Pour les demandes de bourses étudiantes, le rattachement fiscal n’importe pas, puisque c’est le revenu des parents qui compte, que vous soyez ou pas, dans le même foyer fiscal. Sans quoi, tous les étudiants seraient boursiers au niveau maximum, il suffirait de se détacher du foyer fiscal de ses parents, et sans revenus, ce serait le jackpot. Mais les parents sont tenus par la loi de subvenir aux besoins de leurs enfants, d’où cette prise en compte...

      Bien à vous

      Répondre à ce message

  • Bonjour,

    Je suis une étudiante boursière (échelon 2) de 22 ans et j’ai loué pendant 6 mois un appartement (agence immobilière) pour me rapprocher de mon école. J’ y suis restée jusqu’au 29/02/2020 avant de commencer un stage de fin d’étude.
    Pour récupérer ma caution et être redevable de la taxe d’habitation du logement que j’occupais au 01/01/2020, on me demande un récépissé de déclaration de déménagement.
    Pour faire cette demande sur Internet, il est demandé d’avoir un espace personnel sur impot.gouv.fr et un numéro fiscal comme identifiant. Toutefois, je n’ai pas reçu de numéro fiscal personnel du service des impots, je suis toujours rattachée fiscalement à mes parents et souhaite le rester.
    Quel démarche dois-je suivre pour résoudre ce problème ?

    Merci de votre réponse.

    Répondre à ce message

  • bonjour,mon fils vit chez moi et il est étudiant ; il poursuit ses études à 5km de mon domicile, si je le détache du foyer fiscal et qu il ait sa propre feuille d’impôt, est- ce que pour une demande de bourse d’étude pour payer la scolarité ,ils prendront en compte que sa déclaration personnelle ? Merci

    Répondre à ce message

  • Bonjour, mon fils de 22 ans (en 2019) est apprenti et ne vit plus sous mon toit depuis août 2019. il habite avec sa copine (ni marié, ni pacsé..).Puis-je toujours le rattacher à mon foyer fiscal ?merci pour votre réponse

    Répondre à ce message

  • Bonsoir. Je suis étudiante et je vis loin de mes parents dans un logement qui leur appartient. Je dépends d’eux financièrement mais je compte devenir auto entrepreneuse très prochainement. Si je gagne de l’argent je devrais payer des impôts, mais est-ce qu’il est possible que je me détache de leur foyer fiscal tout en vivant chez eux ? Je préfèrerais payer mes impôts moi-même plutôt que d’être rattachée à eux, mais pour l’instant je ne peux pas vivre ailleurs que chez eux.Merci d’avance pour votre réponse ! Bonne soirée

    Répondre à ce message

    • Bonjour,

      Bien-sûr, le lieu où vous vivez n’a rien à voir avec le rattachement à un foyer fiscal. Les gens confondent souvent car le terme de "résidence" fiscale est évoquée. Mais vous pouvez tout à fait vivre au même endroit que vos parents et ne pas être rattachée à leur foyer fiscal. Vous pouvez être hébergée à titre gratuit. Attention toutefois, pour eux, votre détachement fiscal s’accompagnera d’une perte d’une demie-part fiscale, une incidence donc à calculer en fonction de vos potentiels revenus.

      Cdt

      Répondre à ce message

  • je suis étudiante en BTS boursière avec un rattachement fiscale sur ma mère mais parents sont divorcé depuis 10 ans. Le crous me dit que mon dossier est incomplet ils veulent le revenus fiscal de mon père que je ne vois que très peu pour pas dire pas du tout (plus dans la même département que moi) et en plus c’est pas lui qui prend soin de moi, puis-je refuser et surtout comment dois-je faire ?quelle est la solution à adopter ?Dans l’attente recevez mes salutations

    Répondre à ce message

    • Bonjour,

      En France, le système fiscal et le système social d’allocations sont totalement séparés. Le rattachement fiscal n’a rien à voir avec le système d’allocations en France. Le Crous souhaite connaître les revenus de vos parents car vous êtes légalement à leurs charges (au sens de la vraie vie, et pas celle des impôts), peu importe qu’ils soient divorcés ou pas. Les parents sont tenus légalement de subvenir aux besoins de leurs enfants. C’est pourquoi, afin de déterminer le montant de votre bourse, le Crous doit connaître les revenus de vos deux parents.

      Si vraiment vous ne voyez pas votre père, rédigez une lettre en indiquant ce fait, expliquant la situation. Et demandez au Crous la suite à donner à votre dossier.

      Si d’autres personnes peuvent témoigner de telles situations, ce serait top d’indiquer comment s’en sortir au mieux, car votre cas est loin d’être isolé.

      Bien à vous

      Répondre à ce message

  • je suis étudiante boursière avec un rattachement fiscale au parents. je veux faire un détachement fiscale mais j’ai peur de perdre ma bourse.quelle est la solution à adopter .Dans l’attente recevez mes salutations

    Répondre à ce message

    • Bonjour,

      L’attribution et le calcul de l’échelon de bourse universitaire ne sont pas liés au foyer fiscal, mais aux revenus de la famille, ainsi que le nombre de personnes appartenant au foyer fiscal hormis vous. Le fait que vous soyez rattachée ou pas au foyer fiscal de vos parents ne change donc rien. Tout comme du reste pour la CAF avec les APL, la notion d’enfant à charge n’est pas la même que celle du foyer fiscal.

      Cdt

      Répondre à ce message

32 messages, 20 affichés sur cette page.

| 1 | 2 |

Sur le même sujet

A lire également