Offre livret épargne DISTINGO, taux bonifié de 2% brut. Offre soumise à conditions.

Impôt : parent isolé, case T ou case L ? une demi-part fiscale supplémentaire à vie est possible !

Parent isolé, la vie n’est pas facile, un coup de pouce fiscal vous est réservé. Si vous élevez, ou avez élevé, seul.e votre enfant, deux cas de situation de vie vous permettent de bénéficier d’une demi-part fiscale supplémentaire.
Impôt : parent isolé, case T ou case L ? une demi-part fiscale supplémentaire à vie est possible !
Impôt : parent isolé, case T ou case L ? © FranceTransactions.com/stock.adobe.com

Publié le


Des avantages fiscaux sont octroyés aux parents isolés, et paradoxalement, cela conduit à les inciter à continuer de vivre seul. En effet, le simple retour au concubinage signant la fin de ces avantages fiscaux.

 Que veut dire vivre seul ?

Pour le fisc, vivre seul ne veut pas dire que vous vivez forcément seul. En étant parent isolé, avec un ou des enfants à charge, vous être considéré tout de même comme vivant seul. Vous vivez seul : Vous êtes dans cette situation si vous êtes célibataire, divorcé ou séparé et si vous vivez seul au 1er janvier de l’année d’imposition avec votre (vos) enfant(s) à charge/rattaché(s) ou une personne invalide recueillie sous votre toit. Mais attention, au titre de l’année du mariage ou du PACS et au titre de l’année du divorce, de la séparation ou de rupture de PACS, la condition de vivre seul s’apprécie au 31 décembre de l’année d’imposition.

Attention : Une personne n’est pas considérée comme vivant seule si elle vit en concubinage.

 Quand est-on un parent isolé ?

L’on est un parent isolé, lorsque l’on vit seul, avec un ou plusieurs enfants à sa charge. Pour le fisc, cela veut dire rattaché(s) fiscalement à son foyer fiscal.

 Parent isolé ? Dès l’année de la séparation ?

Est-on considéré comme parent isolé dès l’année de la séparation ? C’est important de le savoir ! Et bien oui ! L’année du changement de situation de famille (rupture de PACS, séparation, divorce), votre situation familiale s’apprécie au 31 décembre.

 Parent isolé et résidence alternée

Votre enfant suit un rythme de résidence alternée, entre les deux parents. Pas de souci, les deux parents, séparés, sont bien tous deux parents isolés, du moment qu’ils vivent tous les deux seuls. L’avantage en impôt est divisé par deux en cas de résidence alternée.

 Parent isolé, case T

Comment déclarer que l’on vit seul avec des personnes à charge ? Il vous suffit de cocher la case T (parent isolé) de la déclaration de revenus. Vous bénéficiez alors d’une majoration du nombre de parts (+0,5 part). L’avantage en impôt procuré par les deux premières demi-parts excédant une part, accordées aux personnes seules, au titre du premier enfant à charge, ne peut excéder un certain montant (fixé à 3.704 € pour 2020).

 Parent isolé, plus de 5 ans, case L

Attention, sur ce point les erreurs sont nombreuses. La case L est intéressante pour les parents isolés ayant élevé seul leur enfant pendant 5 ans. Cet enfant n’est désormais plus rattaché à votre foyer fiscal. Vous pourrez conserver cette demi-part fiscale à vie, tant que vous resterez vivre seul. Les services fiscaux sont parfois un peu cruels. Mais c’est ainsi. La case L est donc moins avantageuse fiscalement que la case T, puisque dans ce cas, la demi-part supplémentaire n’est évidemment pas en plus de celle apporté par l’enfant à charge, puisque, pour en bénéficier ce dernier ne plus être rattaché fiscalement à votre foyer fiscal.

Vous pouvez cocher cette case L, si vous êtes célibataire, divorcé, séparé ou veuf, vous pouvez bénéficier d’une demi-part supplémentaire si vous remplissez les conditions suivantes :

  • vous viviez seul au 1er janvier 2020 sans aucune personne à charge (l’année du mariage, du Pacs, du divorce, de la séparation ou de la rupture du Pacs, la condition de vivre seul s’apprécie au 31 décembre) ;
  • vous avez un ou plusieurs enfants majeurs ou mineurs faisant l’objet d’une imposition distincte ; ou vous avez eu un ou plusieurs enfants décédés après l’âge de 16 ans ou par suite de faits de guerre ;
  • et vous avez supporté, la charge exclusive ou principale d’un ou plusieurs de ces enfants pendant au moins cinq années au cours desquelles vous viviez seul.

L’enfant doit avoir été fiscalement compté à charge ou rattaché à votre foyer pour chacune des cinq années au cours desquelles vous viviez seul. Si vous remplissez ces conditions, cochez la case L. L’avantage maximal en impôt lié à cette demi-part est de 938 €.

Si la case L est précochée et que vous ne vivez pas seul, cochez la case N.

 Case T et L : plafonds de réduction d’impôt

CasesAvantage maximal de réduction d’impôt
case T
3.704 €
case L
938 €

A noter que les veuves ou veufs ne peuvent pas prétendre à la case T, mais doivent cocher la case V.

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Impôt : parent isolé, case (...) Publiez votre commentaire ou posez votre question...

11 commentaires (les commentaires anciens de plus de 2 ans ne sont plus considérés)

Sur le même sujet

Pension étudiant : déduction fiscale 2021
🛂 IMPÔTS

Pension étudiant : déduction fiscale 2021

Votre enfant est majeur et étudiant ? Vous pouvez déduire de vos revenus imposables l’argent que vous lui versez pour son logement, les frais d’inscription de son école, sa nourriture, etc. Dans la (...)

Parent isolé, case T ou L ? : à lire également

Barème impôt 2022 (applicables sur les revenus 2021)
🛂 IMPÔTS

Barème impôt 2022 (applicables sur les revenus 2021)

Pour vos revenus perçus en 2021, la loi de finances 2022 ne prévoit qu’une réévaluation des tranches du barème, sur la base de l’inflation annuelle retenue par la Loi de Finances 2022, à savoir (...)

Parent isolé, case T ou L ? : Mots-clés relatifs à l'article