Revenu minimum universel : une équité entre tous les citoyens

Publié le

800€/mois à tous les citoyens, quelque soit leur niveau de ressources, ce serait cela le Revenu Minium Universel, en lieu et place de tous les systèmes d’allocations et d’assurances actuels. Une idée séduisante, mais une vraie révolution de nos mentalités et de nos comportements serait nécessaire...

Revenu Minium Universel : l’équité absolue entre les citoyens. En Europe, la Finlande sera en 2017, le premier État membre de l’UE à instaurer un revenu minimum universel.

France : 620 milliards d’euros de redistribution sociales par an

Chaque année, l’Etat redistribue de 620 à 630 milliards d’euros d’allocations en tous genres, via nos systèmes de répartition. Aujourd’hui ces systèmes de prestations sociales arrivent à leur limite : après des déficits récurrents, la faillite de notre système de retraite est inéluctable. L’assurance chômage est en déficit structurel, et les allocations sociales sont largement critiquées dans leur mode de distribution.

D’où une idée en vogue : distribuer la même somme d’argent à tous, dès notre naissance. Ainsi, l’équité serait absolue. 620 milliards d’euros à redistribuer entre nous tous, ce sont 800€ par mois de notre naissance à notre mort. Cela remplacerait toutes les prestations versées par l’Etat actuelles, qui seraient alors supprimées.

Une utopie ? Pas si sûr.

La Finlande va mettre en place un tel système à partir de 2017. En France, cela pourrait prendre la forme d’un versement de 9.600€ par an pour chaque citoyen, en lieu et place de toute autres couvertures sociales, assurances chômages, RSA, allocations familiales, et autres aides en tous genres. Et cela dès notre naissance.

- A 18 ans, chaque citoyen aurait un minimum de 172.800€ sur son compte

800€ par mois pour tous, dès la naissance. Les jeunes arriveraient à leur majorité avec un capital de 172.800€. Un bon départ dans la vie, et surtout bien plus juste qu’aujourd’hui : une équité parfaite !

- A chaque citoyen de gérer sa vie, ne plus être des assistés

Aujourd’hui, les systèmes d’allocation en tous genres font des citoyens des assistés. Ils ont, de fait, intérêt à profiter du système d’allocations au maximum. Ce qu’ils font d’ailleurs.

- Les détracteurs du Revenu Minium Universel sont nombreux

Cette rente de 800€/mois pousserait la plupart à l’oisiveté selon les détracteurs du RMU. Certes, pour une partie d’entre eux, vivant à la campagne, sans doute. Mais en ville, avec 800€/mois, il sera bien difficile de vivre, car aucune autre allocation ne sera alors disponible ! Par ailleurs, ceux qui bénéficient aujourd’hui des allocations sans faire d’efforts pour changer leur situation, ne seraient-ils pas les mêmes de demain avec un tel système ?

Une partie des citoyens serait incapable de gérer leur capital afin de parer aux accidents de la vie : maladie, perte d’emploi, séparation, etc. C’est vrai ! Aujourd’hui sont-ils capables de gérer les allocations dont ils bénéficient ? Pas plus... Mais le système d’allocation permet de venir à leur secours, pour les assister encore un peu plus.

- un changement de mentalité est nécessaire

Enfin, les pays, France en tête, dont le système d’allocation chômage est parmi le plus généreux, connaissent un taux de chômage élevé. L’Allemagne a divisé par deux son taux de chômage en réduisant par deux ses allocations chômages sur la durée. En Angleterre, les cadres ne s’inscrivent même plus au chômage, tant les allocations sont dérisoires. Bilan : ces pays affichent le plein emploi.

Quand vos allocations chômages sont payées directement par votre compte courant durant votre phase de chômage, bizarrement, vous retrouvez bien plus rapidement du travail...

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Revenu minimum universel (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également

Enregistrer au format PDF Téléchargez cet article (PDF)