L’épargne de précaution est restée la priorité des Français en 2017

Publié le

Il est communément conseillé de mettre de côté, sous forme d’épargne de précaution, liquide et sans risque, de 6 à 12 mois de ses revenus réguliers. Les Français suivent largement cette recommandation, près des deux-tiers de leur épargne constituée en 2017, soit 65 milliards, s’est dirigée vers leurs comptes à vue et livrets épargne.
L'épargne de précaution est restée la priorité des Français en 2017
©stock.adobe.com

Une épargne de précaution conséquente pour les Français

En 2017, les Français ont placé la majeure partie de leur épargne sur des produits liquides et garantis. Les estimations publiées par la Banque de France montrent qu’en 2017 les flux d’épargne sont restés élevés vers les livrets d’épargne (environ 25 milliards d’euros) et vers les dépôts à vue (environ 40 milliards).

Comparaison des taux d’épargne
© Banque de France, Source Eurostat, BEA et ONS

Les Français épargnent moyenne 14% de leurs revenus, sans tenir compte de l’endettement. Une fois les crédits déduits, le taux d’épargne réel tombe à 4.90%.

La moyenne des dépôts sur le livret A ressort à 4.375 €

Si le nombre des livrets A ouverts a largement chuté depuis deux ans, baisse essentiellement liée à la procédure de contrôle sur la multi-détention, conduisant à la clôture de 5 millions de livrets, l’encours moyen a sensiblement augmenté, de l’ordre de 10%. Près de 10% des livrets A sont au plafond des versements, à 22.950€. Ces premiers représentent pas moins de 45% des encours sur le livret épargne préféré des Français.

L’inflation grignote l’épargne sans risque des Français

Le taux du livret a est quant à lui invariant jusqu’en 2020, à 0.75% net. Son taux ne peut descendre sous les 0.50%, quelque soit l’inflation, nouvelle règle fixée par le gouvernement récemment, laissant présager une mort certaine pour ce livret défiscalisé, unique en Europe. Compte-tenu de l’inflation actuelle, le taux réel, net d’inflation, du livret A est négatif, de l’ordre de -0.85% en mai 2018.

Huit fois plus d’épargne liquide sans risque que d’épargne longue

Les Français épargnent massivement en épargne de précaution. Le ratio étant de 8 contre 1. L’épargne longue, non liquide, telle que placée sur les contrats d’assurance-vie a atteint 7.2 milliards d’euros de collecte nette en 2017, dont environ 1.5 milliards d’euros sur des unités de compte. De son côté, l’épargne liquide a représenté 65 milliards d’euros. D’où la volonté du gouvernement d’orienter davantage de ces flux vers l’épargne retraite.

Les récentes mesures annoncées en faveur de l’épargne retraite, concernant notamment la sortie possible à 100% en capital du perp et du madelin, vont certainement inciter les Français à épargner davantage à long terme pour leur retraite.

(Source : Stat Info Épargne et patrimoine des ménages, Banque de France, février 2018, FFA Janvier 2018.)

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article L'épargne de précaution : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

A lire également