Finance : Acheter une voiture, trop cher ?

©stock.adobe.com
Finance des ménages : Une seule certitude, la voiture est un gouffre financier ! Alors si vous avez un projet d’achat de voiture, faîtes le bon choix ! Essence ou diesel ? Neuve ou d’occasion ? Des économies sont envisageables, le Guide indépendant de l’épargne vous donne quelques pistes pour minimiser la facture...

Publié le

Notifications FranceTransactions.com
Pour ne rien rater de l'actualité des placements épargne, inscrivez-vous à nos notifications.

A moins d’investir dans une voiture de collection, acheter un véhicule est toujours un achat à perte. Il est possible cependant de moins subir ce gaspillage en achetant un véhicule qui correspond le plus possible à l’usage que vous allez en faire.

Achat d’un véhicule : Essence ou Diesel ?

Les Français sont des grands friands de véhicule diesel, à tort ! Cette question taraude tous les automobilistes au moment de l’achat. Vaut-il mieux acquérir un véhicule essence ou diesel ? En cause notamment les prix du carburant en hausse permanente ainsi qu’un écart moyen de 3 000 € entre les deux types de véhicules.

© stock.adobe.com

Pour déterminer le choix du carburant, il est primordial de dresser un bilan de vos kilomètres annuels. Les critiques automobiles sont unanimes sur le fait que le véhicule gasoil est plus approprié lorsque l’automobiliste est un véritable routier.

  • En dessous de 20 000 km par an, l’essence est conseillée !

En effet, le coût du litre inférieur à la pompe compense le surcoût infligé lors de l’achat. En règle générale, au-delà de 20.000 km par an seulement, le diesel devient "rentable".

Selon le magazine l’Argus, l’investissement supplémentaire supporté lors de l’achat d’un diesel devient rentable à partir de 100.000km et plus de 7 ans. Pour évaluer ce seuil, il faut effectuer le calcul suivant : (prix gazole -* prix essence) x 100 / (consommation essence x prix du litre) – (consommation diesel x prix du litre).

Achat d’un véhicule : neuf ou d’occasion ?

Certes acheter une voiture neuve est un achat plaisir néanmoins il faut savoir qu’en un an le véhicule convoité perd en moyenne 25% de sa valeur sous l’effet de la décote.

© stock.adobe.com

Outre l’avantage de la disponibilité du véhicule, profiter du marché de l’occasion professionnel est une bonne alternative. Les véhicules disponibles comme les occasions récentes de moins de 2 ans ou les voitures de collaborateurs sont souvent à des prix attractifs et sous garanties. Une économie potentielle de 30% qui permet éventuellement de vous faire monter en gamme ou en catégorie au sein de la marque choisie.

Par ailleurs, un modèle d’occasion plus âgée coûte moins cher à assurer qu’un modèle neuf. En cas de litige, les assureurs remboursent en fonction de la valeur vénale du véhicule, en résulte un coût plus raisonnable d’assurance.

Achat d’un véhicule à crédit : un coût supplémentaire !

Acheter un véhicule sans crédit n’est pas donné à tout le monde et prendre un crédit total est onéreux. Le financement auto, c’est véritablement une affaire de portefeuille !

Même si dernièrement les taux de crédit des captives (établissements de financement des constructeurs automobiles) ou des établissements bancaires sont relativement bas, la meilleure des solution serait de ne pas faire appel au crédit voire de minimiser son usage pour éviter le paiement des fameux intérêts et de l’assurance emprunteur.

© stock.adobe.com

Bref, si dans votre situation la signature d’un financement est obligatoire, il est alors impératif de comparer les taux d’intérêts, les frais de dossier ainsi que les frais de solde par anticipation. Enfin, éviter de tomber dans la théorie alambiquée du vendeur entre crédit et l’épargne (à lire notre article mieux vaut-il prendre un crédit ou utiliser son épargne ?)

  • Epargne : Faut-il prendre un crédit ou utiliser son épargne ?

Pour les épargnants dont les dépôts permettent l’achat d’un véhicule sans avoir recours à un crédit, la question se pose : faut-il acheter à crédit ou utiliser son capital ? La réponse est triviale, si le taux du crédit est inférieur au taux de l’épargne, alors le crédit peut être envisagé. A l’inverse, un taux de crédit supérieur au taux de l’épargne ne sera jamais une bonne affaire, cf notre article sur les démonstrations biaisées dans les concessions automobiles montrant l’inverse.

Auto : Louer plutôt qu’acheter ?

De plus en plus de Français utilisent maintenant la location longue durée. Financièrement, l’opération est avantageuse pour les personnes qui changent régulièrement de voitures, comparativement à un financement avec crédit pour des voitures neuves. Ce type de location permet notamment de ne pas louer de véhicule pendant des longues périodes de congés, ou mieux de louer un véhicule plus adapté pour les vacances, et une voiture de ville pour le reste de l’année. Mais il faut bien réaliser qu’en louant le véhicule, aucune vente ne sera à réaliser lors d’un changement de véhicule, les loyers représentent alors le coût direct du véhicule.

Les réparations du véhicule

Enfin, dans la majeure partie des cas, les automobilistes ont tendance à faire réparer et entretenir leurs voitures dans le réseau constructeur par peur de perdre la garantie constructeur.

Une erreur, depuis juillet 2002 (Règlement CE n°1400/2002 de la Commission européenne), il n’y a plus aucunes obligations de laisser son véhicule dans un garage agréé pour conserver la garantie ou l’extension de garantie.

Selon UFC-Que Choisir, depuis 2000, les dépenses consacrées aux réparations de voitures seraient en hausse de 50%.

© stock.adobe.com

D’ou l’intérêt de trouver un bon garagiste de quartier multi-marques qui vous fera réaliser environ 30% d’économie.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Finance : Acheter une voiture, : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également