Investir dans le vin : un problème de liquidité ?

Publié le

Investir dans le vin est aujourd’hui très en vogue. Avec des rendements parfois très importants en quelques années à peine, ce placement alternatif semble être un véritable eldorado. Pourtant on oublie souvent un détail crucial, pour réaliser ses gains il faut réussir à vendre son vin ! Explications...
Investir dans le vin : un problème de liquidité ?
©stock.adobe.com

Les investissements alternatifs ont la cote !

Aujourd’hui, face à l’incertitude boursière et la baisse des rendements sur les placements traditionnels (assurance vie, livrets réglementés...), de plus en plus d’investisseurs se tournent vers des placements alternatifs.

Ces placements qui peuvent rapporter gros sont en pleine explosion. Ainsi, on peut désormais assez facilement se tourner vers de nombreux placements originaux :

Investir dans le vin : un placement qui a du retour ?

L’investissement sur le vin est à l’heure actuelle un placement alternatif qui a le vent en poupe. Avec la multiplication des plateformes en ligne permettant d’acheter et de stocker ses bouteilles, comme Cavissima, il est beaucoup plus simple d’acquérir des bouteilles et de se créer une véritable "cave patrimoniale". De plus, avec quelques connaissances dans le secteur, il est possible d’obtenir des rendements très alléchants en quelques années seulement.

Pourtant devant, l’engouement de ce placement sur le vin, l’investisseur occulte souvent un risque majeur : le manque de liquidité.

vin

En effet, alors que beaucoup mettent l’accent sur les chutes de prix comme pour un titre boursier classique, le principal risque de l’investissement dans le vin est de ne pas trouver preneur pour ses bouteilles.

Dans un pays comme la France où la consommation de vin est une vraie tradition, on pourrait penser que ce n’est pas un problème. Mais, il faut savoir qu’une très large partie de la production de vin en France est vendue à l’étranger et que le marché chinois notamment est particulièrement actif. La volatilé de la demande étrangère joue donc un rôle crucial.

Investir dans le vin : Ne pas confondre plus-values latentes et plus-values réalisées !

La revente de vins ayant pris de la valeur n’est pas si simple car trouver un acheteur, lorsque l’on est un particulier, pour acquérir ces grands crus peut s’avérer problématique.

En effet, il est beaucoup plus difficile de trouver un acheteur pour un grand millésime de 30 ans d’âge que pour vendre 300 actions d’un société du CAC 40. Tout simplement parce qu’il y a beaucoup moins d’acheteurs dans le domaine du vin et surtout des volumes de transactions bien plus faibles. Ce domaine est encore très largement dans les mains de professionnels, traitent entre eux.

De fait, s’il est effectivement possible d’afficher des plus-values latentes importantes en misant sur le vin et en le laissant vieillir, réaliser des plus-values effectives est plus difficile.

En d’autres termes, votre cave patrimoniale pourra tout à fait avoir progressé de 30 % en valeur sur quelques années, mais les plus-values ne resteront que potentielles et ne se réaliseront très peu voire jamais.

  • A l’instar du marché actions, la place de marché des vins s’ouvre aux particuliers !

Pour palier ce manque de liquidité entre particuliers, les grandes plateformes de gestion de caves patrimoniales sur Internet (à l’instar de Cavissima) devraient proposer prochainement des places de marché, permettant ainsi d’acheter et de vendre des grands crus entre particuliers investisseurs.

  • Placement sur le vin : Mêler investissement et plaisir !

Alors avant d’investir dans le vin soyez bien conscient que pour un particulier qui désire uniquement faire du rendement financier, le problème de liquidité de ce support est relativement fort. C’est pourquoi il est souvent conseillé d’allier rendement et plaisir pour ce genre de placement, en réalisant quelques plus-values mais surtout en dégustant le reste de votre cave, le vin doit rester un plaisir !

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Investir dans le vin : un (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

A lire également