1er novembre 2019, ce qui change : Pensions de retraites, Taux de l’épargne, Frais sur fonds euros, Allocation AAH en hausse, Extension de la CMU, Assurance chômage...

Publié le , mis à jour le

Revalorisation des retraites complémentaires du privé, Taux de livrets épargne au plus bas, mise en place de frais sur versements sur les fonds euros, revalorisation de l’AAH, extension de la CMU-C, nouvelles règles de l’assurance chômage, salve de changements pour vos finances personnelles pour ce 1er novembre 2019.
1er novembre 2019, ce qui change : Pensions de retraites, Taux de l'épargne, Frais sur fonds euros, Allocation AAH en hausse, Extension de la CMU, Assurance chômage...
Ce qui change pour votre argent au 1er novembre 2019 © FranceTransactions.com/stock.adobe.com

Baisse de taux sur les livrets épargne, record de faiblesse pour le LEO d’ING

Toujours plus bas, le livret épargne orange d’ING, pourtant le mieux disant du marché aux débuts des années 2000 n’est plus que l’ombre de lui-même moins de 20 après. Les taux bas ont eu raison de cet ex-super livret. Son taux brut tombe à 0.03% au 1er novembre 2019.

Assurance-vie : retour des frais sur versements sur les fonds en euros

Après Crédit Agricole au tour d’Aviva d’annoncer une hausse à 2% des frais sur versement sur le fonds euros AFER, assorti de conditions de répartition sur les unités de compte à hauteur de 30%. Des conditions applicables aux contrats dont l’encours est de 100.000€ ou plus. Le but du jeu des assureurs est de limiter les nouveaux versements sur les fonds euros. Les taux négatifs pratiqués sur les obligations d’État rendant impossibles la rémunération d’un capital garanti. La fin d’un monde pour les fonds euros.

Revalorisation des retraites complémentaires du privé

Les pensions des régimes de retraite complémentaire Agirc-Arrco des salariés du privé augmentent de 1% au 1er novembre 2019, à 1,2714 euro. 12,6 millions de retraités sont concernés.

Hausse des prix du gaz de +3% en moyenne

4 millions de foyers abonnés à ces tarifs chez Engie, vont voir la partie consommation de leur facture du mois de novembre bondir de 3% en moyenne (hors taxes). « Cette augmentation est de 0,8% pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 1,8% pour ceux qui ont un double usage, cuisson et eau chaude, et de 3,2% pour les foyers qui se chauffent au gaz », précise la Commission de régulation de l’énergie (CRE).

Hausse du prix des cigarettes

Au 1 er novembre, la neuvième hausse de la fiscalité du tabac depuis le début du quinquennat va de nouveau faire bondir les prix d’environ 50 centimes par paquet de cigarettes. D’ores et déjà, le seuil des 10 euros sera dépassé pour les paquets de Gauloises brunes (10 euros) et de Gitanes (10,50 euros). Mais dans l’ensemble, les tarifs des autres marques, publiés dans un arrêté ministériel, vont osciller entre 8,80 euros et 9,30 euros.

La revalorisation de l’allocation adulte handicapé (AAH)

Au 1er novembre 2019, l’allocation adulte handicapé (AAH) sera de nouveau revalorisée pour porter le montant du plafond de l’allocation à 900 € par mois.

L’ extension de la CMU complémentaire (CMU-c)

Au 1er novembre 2019, les bénéficiaires de l’aide au paiement d’une complémentaire santé (ACS) pourront avoir droit, sous certaines conditions, à la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-c). Les personnes aux revenus modestes pourront disposer d’une complémentaire santé à moins d’un euro par jour avec un niveau élevé de garantie et une procédure simplifiée. La Couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) et l’aide au paiement de la complémentaire santé (ACS) tirent leur révérence pour être remplacées par la Complémentaire santé solidaire (CSS). Cette dernière permettra d’éviter à avancer les frais chez un médecin, à la pharmacie ou chez le dentiste. Certains soins très onéreux sont aussi pris en charge à 100%, comme les prothèses dentaires, les lunettes, les aides auditives…

Les nouvelles règles pour l’assurance chômage

Durée minimale de travail, rechargement des droits, réduction de l’indemnité en fonction des revenus, démission pour réaliser un projet professionnel, indemnisation pour les indépendants, la réforme de l’assurance chômage prévoit un certain nombre de changements qui entreront en vigueur dès le 1er novembre 2019. Dans le détail, les nouveaux demandeurs d’emploi qui s’inscriront à partir du 1er novembre 2019 à Pôle emploi, subiront les modifications du régime de l’assurance chômage décidés dans le cadre de la réforme. La durée de travail nécessaire pour percevoir une allocation chômage passe de 4 mois durant les 28 derniers mois à 6 mois durant les 24 derniers mois. La dégressivité des allocations chômage à partir du 7e mois pour les demandeurs d’emploi dont les revenus sont supérieurs à 4.500 euros bruts par mois.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article 1er novembre 2019, ce qui (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

4 commentaires

Sur le même sujet

A lire également