Coût des retraites : sur 1.000 € de dépenses publiques, 268€ vont aux retraites, pourquoi ?

Publié le

Cela paraît surprenant. Les Français cotisent durant toute leur vie active pour leur retraite, et le budget de l’État est tout de même tenu de verser, l’équivalent de pas moins de 13.9% du PIB, pour maintenir le système de retraites à flot. Pour quelles raisons ?

La France reste, selon l’OCDE, la championne du monde des pays pour les dépenses publiques en matière de protection sociale. En revanche, la France n’est pas le premier pays de l’OCDE pour la redistribution sur les retraites. Ce dernier point reste néanmoins le principal poste de dépenses de l’État. Nous cotisons toute notre vie active, et pourtant, le système est largement déficitaire...

Des pensions de retraites élevées en France...

Encore des mots qui peuvent faire mal... Alors que nos retraités luttent pour leur pouvoir d’achat, il faut constater que les pensions versées aux retraités français sont parmi les plus élevées du monde. Selon l’OCDE, en 2014, un Français de plus de 65 ans gagnait 103,4 % du revenu moyen, et la seule tranche des 66-75 ans... 110,6 %. Dans nul autre pays, on ne trouve un tel ratio. En Allemagne, il est bien plus faible, à 88,5 %. Dans l’OCDE, la moyenne est à 87,6 %. Et cette exception française ne s’explique pas par le capital amassé durant la vie active : 77 % de ces revenus proviennent des transferts publics, donc de l’assurance-vieillesse. Cette générosité se lit dans le taux de pauvreté des retraités. En France, 3,5 % des plus de 65 ans vivent avec moins de la moitié du revenu médian, alors que la moyenne dans l’OCDE est de 12,5 %.

Les pensions de réversion coûtent 36 milliards d’euros par an

Quand vous cotisez pour votre retraite, vous n’êtes pas sensé cotisé pour votre conjoint. Or, au premier décès du couple, le conjoint survivant va percevoir une quote-part de la pension du conjoint décédé. Les pensions de réversion coûtent 36 milliards d’euros par an, soit 1,5 point de PIB. Dans de nombreux autres pays, les pensions de réversion sont très réduites.

Les retraites, principale source de dépenses du budget de l’État en protection sociale
Les retraites, principale source de dépenses du budget de l’État en protection sociale © EuroStat, Calculs DG Trésor, Grand Débat

Les Français vivent de plus en plus longtemps

C’est la bonne nouvelle, nous vieillissons mieux que dans d’autres pays, notamment grâce aux dépenses de santé, effectué par l’État, poste principal des dépenses publiques. Mais d’un autre côté, le système de financement des retraites n’a pas été taillé pour cette extension de la durée de vie. L’État doit donc, une nouvelle fois, mettre la main à la poche.

42 caisses de retraites en France, des coûts supplémentaires

La France compte pas moins de 42 caisses de retraites distinctes. Non seulement, il est difficile de faire le bilan de l’ensemble des cotisations d’un individu ayant changé parfois jusqu’à 10 fois de caisse de retraites au cours de sa vie active, mais cela engendre des frais de gestion conséquents. D’où l’idée de tout recentrer. Cela restera probablement qu’une idée. À suivre.

© Statista / Eurostat

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Coût des retraites : sur (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

3 commentaires

  • > Les Français cotisent durant toute leur vie active pour leur retraite

    Pas pour leur propre retraite, mais pour les très chères pensions de retraite des personnes qui ne sont plus actives.

    Les travailleurs paient également beaucoup pour l’administration, devenue trop complexe, d’un nombre inouï de ’fonds’ de pension.

    Cela concerne aussi des centaines de milliers de salariés d’autres nationalités, eux aussi des contribuables.

    Répondre à ce message

  • Confusion

    25 janvier 12:04, par PC

    Bonjour,

    La rédaction de cet article prête à confusion, 13.9% du PIB c’est les dépenses totales
    pour les retraités, y compris ce qui est versé par les caisses de retraites (qui sont publiques en France, donc qui participe au budget de l’Etat).
    En lisant l’article, on a l’impression que c’est le déficit des caisses...

    Répondre à ce message

  • Il faudrait peut-être dire que ces 268 milliards d’euros sont réinjectés dans l’économie française par les retraités sous forme d’impôts et de taxes en partie ! De plus, les retraités dépensent quasiment la totalité de ce qu’ils perçoivent car ils ne peuvent plus économiser dans la plupart des cas. N’oublions pas non plus que ceux-ci doivent souvent aider leurs enfants et maintenant leurs petits enfants compte tenu de la situation financière catastrophique dans laquelle se trouve LA FRANCE actuellement.Merci de votre attention

    Répondre à ce message

Sur le même sujet

A lire également