La France reste la championne du monde des dépenses sociales, retraites et santé = 23% du PIB

Publié le

L’OCDE a publié son rapport annuel sur les dépenses publiques des 36 pays membres. La France est le pays qui redistribue le plus, loin devant les autres pays. Les dépenses sociales sont essentiellement liées aux retraites et aux dépenses de santé. A noter, la forte remontée au classement des USA, suite à la mise en place de l’Obama Care. Les dépenses de santé gouvernementales ayant explosé.
La France reste la championne du monde des dépenses sociales, retraites et santé = 23% du PIB
©stock.adobe.com

Dépenses de protection sociale, la France reste la plus généreuse

Dépenses sociales nettes totales en % du PIB
Dépenses sociales nettes totales en % du PIB © FranceTransactions.com / OCDE

Retraites, santé, famille, emploi : les dépenses sociales publiques ont représenté l’an dernier 31,2 % du produit intérieur brut (PIB) de la France, qui reste de loin le pays riche le plus généreux en la matière, selon une étude publiée mercredi par l’OCDE. Comme en 2016 et en 2014, la France arrive nettement en tête du classement établi par l’Organisation pour le Développement et la Coopération Économiques. Avec des "dépenses sociales publiques brutes" équivalentes à 31,2 % de son PIB, l’Hexagone devance sur le podium la Belgique (28,9 %) et la Finlande (28,7 %). Même si cette proportion est en recul par rapport au niveau record de 32 % atteint en 2015 et 2016, elle reste largement supérieure à la moyenne des 36 pays membres de l’OCDE, qui était de 20,1 % l’an dernier.

En termes de dépenses sociales nettes, cette fois-ci, la France dépense 31.7% de son PIB. Ce pourcentage se calcule en retranchant les effets de la fiscalité (les impôts et cotisations sur les prestations l’emportent sur le quotient familial et les crédits d’impôts), et en additionnant les dépenses privées non-obligatoires (plans d’épargne-retraite, complémentaires d’assurances santé...).

© EuroStats, Calculs DG Trésor, Grand Débat

A l’autre bout de l’échelle, la Corée (11,1 %), le Chili (10,9 %) et le Mexique (7,5 %) ferment la marche.

Santé publique : record mondial

La France se distingue en matière de santé publique, à laquelle elle "consacre la plus importante part de PIB" selon les données le plus récentes (8,8 % en 2015, juste devant les Etats-Unis et l’Allemagne). C’est en France que la dépense publique de santé est la plus élevée, à 8,8 %, mais l’Hexagone est talonné par les Etats-Unis (8,5 %) et l’Allemagne (8,1 %).

Obamacare

© Fotolia.com

Le poids des dépenses publiques aux Etats-Unis a brusquement augmenté avec l’Obamacare, faisant chuter le poids des contrats privés facultatifs de 6,5 % du PIB en 2013 à 1,2 % en 2015. En termes de dépenses sociales nettes, les Etats-Unis remontent le classement et passent de la 21e place à la deuxième place des pays les plus dépensiers, juste derrière la France. Cela tient à « la conjugaison d’un effet fiscal net limité et de dépenses sociales privées importantes », mais « ne se traduit pas nécessairement par des résultats plus égalitaires », met en garde l’OCDE. En effet, les travailleurs à faibles revenus n’ont souvent pas accès aux prestations sociales privées, et ne peuvent par exemple pas se soigner.

L’Italie et la Grèce dépense en proportion plus que la France pour les retraites

La France n’est pas championne du monde dans toutes les catégories. Ainsi, même si la France redistribue 268€ pour les retraites sur 1.000€ dépensés, la France n’est pas la plus dépensière. Pour les pensions de retraite et de réversion, principal poste de dépense publique dans la plupart des pays riches, elle arrive ainsi en troisième position (13,9 % du PIB en 2015, derrière la Grèce et l’Italie). Elle se classe même septième pour les "aides au revenu à la population d’âge actif" (5,4 % du PIB en 2015), qui regroupent les allocations chômage, les prestations familiales et celles liées à l’incapacité (invalidité, maladie, accidents du travail).

Même en incluant les dépenses sociales privées, qu’elles soient "volontaires" ou "obligatoires", et la fiscalité propre à chaque pays, "la France garde la première place du classement des dépenses sociales des pays de l’OCDE", avec un total correspondant à 31,7 % de son PIB, devant les Etats-Unis (30 %) et la Belgique (26,7 %).

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article La France reste la championne : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

A lire également