Pouvoir d’achat 2018 et 2019 (+3.40%) : plus forte hausse depuis 10 ans, encore faut-t-il pouvoir s’en apercevoir...

Publié le , mis à jour le

Si généralement les Français se rendent bien de la hausse de l’inflation, ils ont plus de mal à percevoir les hausses de pouvoir d’achat. Et pourtant. L’INSEE nous confirme que la hausse actuelle (+1.40% en 2018 et au moins +2.0% en 2019) de notre pouvoir d’achat n’est, certes pas historique, mais la plus élevée depuis ces 10 dernières années. Et pour cause, notre pouvoir d’achat n’ayant pas progressé depuis 10 ans. Pour 2019, le pouvoir d’achat devrait grimper de +2.00% rien que sur les 6 premiers mois de l’année... Nous avons hâte.

Hausse du pouvoir d’achat, l’INSEE est formel, la hausse est là ; +1.40% en 2018

Dans sa note de conjoncture pour le mois de décembre 2018, l’INSEE confirme que la hausse du pouvoir d’achat des Français n’est pas une fiction. Au quatrième trimestre 2018, alors que l’économie française ne progresserait que de 0,2 %. Puis elle se redresserait en début d’année 2019 (+0,4 % de croissance au premier trimestre puis +0,3 % au deuxième), portée par la demande intérieure et notamment la consommation des ménages.

  • +2% à mi 2019 !

En moyenne annuelle, l’acquis de croissance pour la France en 2019 serait de +1,0 % à mi-année (après +1,5 % prévu pour l’ensemble de l’année 2018). L’acquis de croissance du pouvoir d’achat (mesuré au niveau global) serait de +2,0 % à la mi-2019 (après +1,4 % sur l’ensemble de l’année 2018).

Hausse du pouvoir d’achat en 2018 de +1.40%

Sur un an, les prix ont augmenté de 2,2 % en octobre 2018, soit deux fois plus vite qu’un an plus tôt. Les prix de l’énergie, des produits frais et du tabac sont à l’origine de ce surcroît d’inflation. Mais la baisse de la taxe d’habitation, la suppression d’une partie des cotisations sociales, contrebalancent la hausse de la csg. Ce n’est pas tout. L’inflation ralentit en cette toute fin d’année, le prix du pétrole se casse la figure, il n’en fait pas trop plus pour en déduire qu’au final, par rapport au début d’année, le pouvoir d’achat des Français devrait augmenter de +1.40% selon l’INSEE, dans sa note de conjoncture de décembre 2018. C’est assez éphémère et théorique comme analyse, car le ressenti des Français n’est pas du tout le même.

© INSEE

Encore plus de pouvoir d’achat en 2019

D’ici la mi-2019, sous l’hypothèse d’une stabilisation du prix du Brent à 60 $ le baril et d’une stabilisation des tarifs du gaz et de l’électricité, l’inflation refluerait à +1,0 %, du fait du ralentissement des prix de l’énergie et des produits alimentaires frais. Le tabac, dont les hausses de prix programmées pour le mois de mars 2019 sont près de deux fois moindres que celles de mars 2018, contribuerait également à ce reflux. L’inflation sous-jacente s’accroîtrait à 1,2 % en juin 2019, supérieure à celle d’octobre 2018 (+0,8 %).

© INSEE

Hausse attendue des salaires en 2019

Les salaires nominaux par tête dans le secteur marchand non agricole accéléreraient un peu en 2018 (+2,0 %, après 1,7 % en 2017) ; leur acquis de croissance s’établirait déjà à +2,1 % à la mi-2019. Les difficultés de recrutement déclarées par les employeurs, qui ont nettement augmenté au cours de l’année 2018, soutiendraient ce dynamisme, ainsi que le versement par certaines entreprises d’une prime exceptionnelle. En termes réels, après une progression de +0,4 % en 2018 comme en 2017, l’acquis de croissance du salaire moyen par tête s’élèverait à +1,2 % mi-2019

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Pouvoir d'achat 2018 (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

2 commentaires

Sur le même sujet

A lire également