Assurance-vie : l’abattement de 4.600 € sur les plus-values n’a pas été ré-évalué depuis 40 ans !

©stock.adobe.com
Alors que les tranches du barème des impôt sur le revenu tiennent compte de l’inflation, et sont donc ré-évaluées annuellement, l’abattement sur les plus-values issues des contrats d’assurance-vie n’a, de son côté, pas été ré-évalué depuis 40 ans. Pendant ce temps, l’inflation a grimpé de 30%. Alors, les épargnants peuvent-ils espérer une ré-évaluation de cet abattement ?

Publié le , mis à jour le

C’est le magazine Le Revenu qui a relevé cette information : Le député du Nord Rémi Pauvros vient d’alerter Michel Sapin sur les plus-values des contrats d’assurance vie souscrits depuis le 26 septembre 1997. Dans sa question au désormais ministre de l’Economie et des Finances, il précise que « lors de la rupture de ces contrats, dès lors qu’ils ont duré plus de huit ans, les souscripteurs peuvent bénéficier d’un abattement de 4.600 euros (ou 9.200 euros pour un couple) ».

  • Hausse de l’inflation de 30% sur les 40 dernières années

Sur la période en question, l’inflation cumulée a été de 30%. Imaginons une indexation parfaite, dans ce cas l’abattement passerait de 4.600 à 5.980 euros pour une personne seule et de 9.200 à 11.960 euros pour un couple marié ou pacsé.

La réponse du gouvernement n’a pas été donnée. Mais, les épargnants ne croient plus vraiment au père Noël depuis longtemps.

  • Un sujet délicat, aucune chance d’aboutir favorablement !

Si la remarque est fondée, les chances d’aboutir à une ré-évaluation de l’abattement reste totalement improbable. Le sujet serait plutôt d’aller dans l’autre sens. L’Etat devant s’attaquer à cette manne qu’est l’assurance-vie. Les épargnants Français ayant trop largement recours à ce type d’épargne, dont les placements ne bénéficient qu’à hauteur de 1% à l’économie réelle...

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Assurance-vie : l'abattem : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également