EuroSélection 2 : le 1er fonds en euros à capital garanti à seulement 98%

Publié le , mis à jour le

Vous pensiez qu’un fonds en euros était synonyme de capital garanti à 100% ? Et bien non, révisez vos classiques ! Le premier fonds en euros à capital partiellement garanti (à 98% tout de même) est lancé. Les épargnants risquent bien une nouvelle fois de se prendre les pieds dans le tapis...

Fonds en euros ne rime plus forcément avec capital 100% garanti

Perdre de l’argent en misant sur un fonds en euros, les épargnants les moins avertis savaient déjà que c’était possible. Ils l’ont appris à leurs dépens. Rien de nouveau. Les épargnants ayant misé sur des vieux contrats aux rendements moribonds, truffés de frais à tous les étages, obtiennent au final des rendements négatifs. Et ce n’est qu’un début, dès lors que les frais de gestion seront supérieurs aux rendements, toujours orientés fortement à la baisse, ce seront de véritables machines à perdre de l’argent de façon récurrente. Mais, sur le papier, le capital placé est tout de même garanti à 100%, net de ces fameux frais.

Mais passons à l’étape suivante...

Nortia, un courtier décidément pour le moins innovant, est le premier à se jeter à l’eau. Il ose ainsi proposer au sein de son contrat Pivate Vie, assuré par Spirica, cette évolution sur son nouveau fonds en euros EuroSélection 2, le capital placé est partiellement garanti à 98% seulement.

Pour l’épargnant ces 2% d’écart ne sont pas une grande catastrophe, mais on peut facilement imaginer que cela n’est qu’un début. Les autres assureurs devraient emboîter le pas de Spirica si les épargnants ne fuient pas ce principe.

Une baisse de garantie du capital placé de 2% pour tenter de trouver enfin du rendement ?

Force est de constater que les précédentes tentatives de diversification des fonds euros effectuées par Spirica n’ont pas donné de bons résultats. En consultant les rendements servis en 2015, rien de bien spectaculaire. La faute une nouvelle fois aux marchés financiers sans doute.

  • Une poche diversifiée de 35% du fonds euros

Sur ce nouveau fonds euros, 30 à 35% des actifs iront tenter de réaliser des plus-values sur les marchés financiers. Essentiellement constitué du fonds Epargne 365, géré par Haas Gestion et déjà utilisée par Nortia pour son fonds euros actif avec AG2R la Mondiale, le solde du capital, soit 65% sera placé sur un fonds euros classique. La gestion à "coussin" du fonds est ainsi réalisée, le coussin jouant le rôle d’amortisseur en cas de mauvaise passe sur la partie à risques.

Prise de risque sur le fonds euros : la faute aux contraintes réglementaires, type Solvabilité 2 ?

Ce n’est pas moi, ce sont eux ! C’est le bon réflexe des assureurs. Les assureurs ne font que subir les foudres des autorités de contrôle, avec leurs normes financières d’un nouvel âge. Pour aller s’exposer sur les marchés financiers et ainsi tenter de trouver du rendement, les assureurs sont tenus de gérer au mieux leurs couvertures financières. Forcément, cela consomme énormément de cash. D’où cette idée d’aller le chercher là où il se trouve, sur les avoirs des épargnants...

  • Le paradoxe est total.

Alors que les autorités de contrôle imposent aux assureurs des contraintes financières de plus en plus draconiennes, afin notamment de préserver le système actuel des risques systémiques, les assureurs reportent donc une partie du risque sur les avoirs des épargnants. Plus les normes financières seront restrictives, plus les épargnants seront exposés aux risques financiers.

  • Vraiment un fonds euros ?

Nous restons dubitatifs sur le fait de pouvoir nommer EuroSélection 2 comme étant un fonds euros. Si ce type de montage se multiplie, comme tout le laisse à penser, nous imaginons mal comment les conseillers bancaires vont expliquer à cette ménagère de plus de 60 ans que son fonds en euros lui a fait perdre plusieurs centaines d’euros en raison du nouveau krach boursier, dont la fréquence d’apparition reste la seule certitude.

  • Versements limités sur ce fonds euros

Pour le lancement, Nortia limite l’investissement dans ce fonds euros actifs nouvelle génération à 60 % du versement total sur le contrat Private Vie (et donc au moins 40 % en unités de compte), sans exclure une évolution vers une proportion plus importante du fonds euros.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article EuroSélection 2 : le 1er (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également