Mon Petit Placement : le courtier idéal pour les jeunes actifs novices en placements épargne ?

Mon Petit Placement : un courtier hors du commun © FranceTransactions.com/stock.adobe.com
Mon Petit Placement séduit de plus en plus, en personnalisant son offre. Les jeunes actifs sont désormais plusieurs milliers à faire confiance à ce jeune courtier en assurance-vie, séduits par la simplicité de l’offre proposée.

Publié le

Notifications FranceTransactions.com
Pour ne rien rater de l'actualité des placements épargne, inscrivez-vous à nos notifications.

Mon Petit Placement, une jeune fintech qui dépoussière l’épargne

Mon Petit Placement est une jeune société de courtage en assurance-vie, lancée en 2017, résolument orientée vers les jeunes actifs. En 2020, cette fintech lyonnaise devient partenaire d’Apicil Épargne, à part entière, et lance la distribution d’un contrat d’assurance-vie sous son nom commercial durant cet été 2020. Une première marque de réussite. MonPetitPlacement compte déjà ses clients en milliers, et le franchissement de la barre des 10.000 clients sera sans doute pour 2021.

Les clés du succès ?

Un discours convivial (aucun vouvoiement sur le site) et bienveillant, une offre financière simplissime, accessible à tous, parfois même un peu trop aguicheuse quant aux rendements potentiels, mais surtout un marketing bien léché. De quoi séduire les jeunes actifs les plus novices en matière d’épargne. Surtout que les conseillers en investissements MonPetitPlacement, dûment habilités, seront là pour orienter au mieux les épargnants. Car les questions sont nombreuses quand on ne connaît pas grand chose à l’assurance-vie.

Côté offre financière, un contrat 100% en unités de compte

Pourquoi s’embêter avec un fonds euros ? Les jeunes actifs ne sont pas averses aux risques et plutôt parés pour aller chercher du rendement. Du reste, ils sont les plus enclins à investir sur des unités de compte, ETF ou autres. Leur horizon de placement étant pour le long terme, autant profiter de la volatilité des marchés financiers.

4 allocations d’actifs proposées

La proposition de placement s’effectue autour des 4 profils de risques minimum imposés par la réglementation. MonPetitPlacement propose alors une allocation cible en fonction du profil de l’épargnant. La fintech tente de prendre à contre pied les courtiers concurrents misant plus largement sur les allocations dynamiques, pilotées par robo-advisors. La gamme "volontaire" contient les produits financiers les moins risqués, puis viennent les portefeuilles "énergique", "ambitieux" et "intrépide", le plus risqué.

Un contrat d’assurance-vie aux frais les plus bas, mais une rémunération à la performance

MonPetitPlacement laisse les frais au plus bas du marché sur le contrat d’assurance-vie proposé : Liberalys Vie assuré par Apicil Assurances. Ce contrat est commercialisé par nombre de courtiers. Mais avec des frais au plus bas possible, MonPetitPlacement s’assure d’attirer les épargnants friands de placements à frais réduits. En revanche, il faut bien que tout le monde vive. Ainsi le courtier se rémunère sur la performance constatée, tous les trimestres, sur des placements effectués. Ainsi, selon l’expression consacrée, il s’agit d’un deal gagnant-gagnant. En cas moins-values latentes, aucuns frais ne seront donc prélevés par le courtier. En cas de plus-values latentes, dépassant le niveau historique du contrat, un pourcentage, en fonction du capital placé, sera alors prélevé sur le compte bancaire de l’épargnant. Un mode de rémunération peu commun, mais qui semble séduire les épargnants. Le taux de prélèvement sur les produits oscille entre 31.50% pour un capital placé de seulement 500€ à 5.39% pour un capital de 100.000€.

Exemple chiffré du calcul du commissionnement MonPetitPlacmeent à la performance : vous placez 5.000€ sur votre contrat. Votre taux de prélèvement à la performance sera de 14.62%. Dès la fin du 1er trimestre de votre placement, un produit de 200€ est constaté sur votre contrat. Les marchés financiers vous sourient. MonPetitPlacement va donc prélever 14.62% des 200€ soit 29.24€ sur votre compte bancaire. Votre contrat reste intact. De votre côt, vous n’avez perçu aucune plus-values, c’est le bémol de cette pratique. Le trimestre suivant, les marchés repartent dans l’autre sens, l’encours sur votre contrat n’est plus que de 4.800€. Rien, de grave. Vous êtes en pertes latentes, votre courtier ne prélève rien. Le trimestre suivant, de nouveau retour à 5.100€. MonPetitPlacement ne prélève toujours rien, car votre contrat n’a pas dépassé de nouveau votre record de 5.200€.

Cerise sur la gâteau, le programme de parrainage MonPetitPlacement permet de réduire ce niveau de commissionnement prélevé sur les performances absolues du contrat. Il faut tout de même parrainer 20 filleuls pour arriver à un niveau de prélèvement proche de 0. À noter que le filleul bénéficie aussi de son côté d’une ristourne sur le commissionnement lors de cette opération.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Mon Petit Placement : le (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

A lire également