Notifications FranceTransactions.com
Pour ne rien rater de l'actualité des placements épargne, inscrivez-vous à nos notifications.

Explosion des taxes foncières des terrains constructibles non bâtis

© stock.adobe.com
Surprise, surprise... Instaurée en 2013, la hausse des taxes foncières sur les terrains constructibles non bâtis, sur les communes dites tendues, surprend plus d’un propriétaire. Des hausses d’impôts insupportables, de plus de 1000% !

Publié le

Hausse de plus de 1.000% des taxes foncières, plusieurs milliers de propriétaires concernés

La presse locale ne cesse de citer des exemples. Ainsi, le quotidien Le Parisien en fait sa une, tellement les témoignages sont révoltants. Des propriétaires modestes ont reçu des taxes foncières pour leurs terrains constructibles non bâtis en très forte hausse... Des passages de 33€ au 6.393€ pour cette propriétaire à Saint-Leu ! Révoltant également, les jardins potagers de modestes retraités taxés à plus de 1.000€ ! Leur seul tort ? Etre propriétaire d’un terrain situé en zone tendue !

1.400€ de taxes foncières pour un potager !

Les potagers en zone tendue imposés comme des valeurs spéculatives...Une modeste retraitée à qui le fisc réclame, pour la première fois, 1 400 € pour les 250 m2 de son potager.

Passer de 450€ à 5.600€ de taxes foncières pour un terrain de 1.000 m2

Le propriétaire d’une parcelle de 1000 m2 située dans une zone constructible paie 5600 euros de taxes foncières en 2015, contre 450 à 500 euros aujourd’hui. Mais ce n’est pas fini, il paiera 11.200 euros à partir de 2017 !

25% de hausse + Surtaxe de 5€ par mètre carré, 10€ en 2017 !

Carte des communes dites en zones tendues
Carte des communes dites en zones tendues © stock.adobe.com

Moins de 2 000 foyers fiscaux sont concernés, déminait-on dans l’entourage de Christian Eckert, le secrétaire d’Etat au Budget. Certes, mais l’effort n’en reste pas moins particulièrement important pour les contribuables concernés. Et la gifle de 2015 est d’autant plus douloureuse qu’il faudra, en 2017, tendre l’autre joue pour souffrir encore davantage.

Cette année, la surtaxe est de 5 € au mètre carré. Dans deux ans, elle doublera pour atteindre 10 € au mètre carré. De l’argent qui revient aux caisses des communes. Mais à ce tarif-là, l’addition peut devenir très lourde pour les propriétaires de terrains constructibles.

Une mesure actée en 2013

La mesure est pratiquement passée inaperçue, pourtant, elle sera très douloureuse pour les propriétaires de terrains constructibles situés dans les zones dites tendues (où la demande de logements excède l’offre et concerne 28 agglomérations).

Ces derniers verront la fiscalité de ces terrains exploser à partir de 2015. Le code général des impôts a en effet instauré une hausse de 25% du montant de leur taxe foncière et une majoration de 5 euros le m2 en 2015 et 2016, et de 10 euros le m2 à partir de 2017. Cette mesure devait s’appliquer cette année. Les agriculteurs ont obtenu, lors de l’adoption de la loi de finances pour 2014, que les terrains agricoles en soient exonérés. Tous les autres ont simplement bénéficié d’un report d’un an.

Hausse également dans les zones non tendues

Dans les autres régions, les propriétaires de terrains constructibles ne seront pas nécessairement épargnés, les communes pouvant imposer si elles le souhaitent une hausse d’impôt pouvant atteindre 3 euros le m2.

Ces mesures visent à obliger les propriétaires à céder leurs terrains à bâtir en particulier dans les zones où l’offre est inférieure à la demande. Le gouvernement choisit la méthode forte, utilisant à la fois le bâton et la carotte. Ceux qui vendront rapidement leurs terrains bénéficieront en effet de façon temporaire d’une fiscalité allégée. Un abattement de 30% concernant les plus-values de cessions de terrains à bâtir sera mis en place en 2015. Cela permettra-t-il de relancer le secteur de la construction et, in fine, faire baisser les prix de la pierre ?

Zones tendues

Les 28 agglomérations concernées : Ajaccio, Annecy, Arles, Bastia, Bayonne, Beauvais, Bordeaux, Draguignan, Fréjus, Genève-Annemasse, Grenoble, La Rochelle, La Tesle-de-Buch-Arcachon, Lille, Lyon, Marseille-Aix-en-Provence, Meaux, Menton-Monaco, Montpellier, Nantes, Nice, Paris, Saint-Nazaire, Sète, Strasbourg, Thonon-les-Bains, Toulon et Toulouse.

Sélection des meilleures intermédiaires en matière de crédits immobiliers

🥇 1 Guide pargne Crédit immobilier : Obtenir votre meilleur taux de crédit possible, c'est leur mission ! 👉 EN SAVOIR PLUS
🥈 2 Guide pargne Un courtier sans frais de courtages, rémunéré uniquement par les banques ! 👉 EN SAVOIR PLUS
Les offres promotionnelles sont soumises à conditions.

📧 Newsletter FranceTransactions.com

👉 Abonnez vous à notre lettre quotidienne. Plus de 90.000 lecteurs font confiance à la newsletter de FranceTransactions.com pour mieux être informés sur l’épargne et les placements. Lettre gratuite, sans engagement, sans spam, dont le lien de désabonnement est présent sur chaque envoi en bas du courriel. Recevez tous les jours, dès 9 heures du matin, les infos qui comptent pour votre épargne.

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Explosion des taxes foncières Publiez votre commentaire ou posez votre question...

Explosion des taxes foncières des terrains... : à lire également