🤭 Crédit immobilier La Banque Postale : 👀 votre dossier fait-t-il partie des 30.527 détruits par erreur ?

Crédit immobilier La Banque Postale : 30.527 dossiers détruits par erreur © FranceTransactions.com/La Banque Postale/stock.adobe.com
La Banque Postale a confirmé mardi 19 janvier 2021 la destruction, par erreur, de 30.527 dossiers de crédits immobiliers. Les emprunteurs dont les dossiers ont été détruits doivent toutefois continuer de rembourser leurs crédits... La Banque Postale étant quand même à minimum informatisée.

Publié le

Publicité

OFFRE SCPI

Notifications FranceTransactions.com
Pour ne rien rater de l'actualité des placements épargne, inscrivez-vous à nos notifications.

🤭 une boulette à la Banque Postale...

Cela ne va pas super fort à la Banque Postale. Après la hausse des tarifs 2021 de frais de tenue de compte de la Banque Postale de près de +9%, le dysfonctionnement du site transactionnel Banque Postale depuis la mi-décembre 2020, voici que les médias s’attardent sur une grosse boulette à la gestion des archives de la Banque Postale. Près de 30.527 dossiers de crédits immobiliers (en boîtes d’archives) ont été envoyé à la destruction par erreur. Oups.

La Banque Postale : 30.527 crédits immobiliers détruits par erreur

"Cette défaillance d’un expert reconnu en matière d’archivage sur le secteur de la banque et de l’assurance n’aura aucun impact sur la protection des droits des clients de La Banque Postale", a assuré l’entreprise à l’AFP.

30. dossiers de crédits immobiliers détruits par erreur

Selon l’hebdomadaire, la société d’archivage a confondu les numéros de dossiers périmés de crédits immobiliers, qui étaient "à sortir", et les numéros des caisses où ils étaient rangés. Au lieu d’emporter 2.052 dossiers, ce sont 2.052 cartons contenant 30.527 dossiers que la société d’archivage a détruit à la suite d’une "inversion de fichiers".

Les cautions n’auraient pas été enregistrées dans le système informatique ?

La Banque Postale, qui s’expose à d’éventuelles défaillances de clients mauvais payeurs - les dossiers détruits concernant des cautions -, n’a pas indiqué le montant de son préjudice potentiel. Mais à priori, cette boulette ne devrait pas avoir d’incidence majeure, sauf en cas de nécessité de consulter les archives, évidemment, et de fournir les preuves des documents signés, originaux, en cas de contestation. Une idée peut-être ?

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article 🤭 Crédit immobilier : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

A lire également