L’artisanat du bâtiment commence bien 2019 mais reste inquiet

Publié le

L’artisanat du bâtiment a vu son activité progresser au premier trimestre 2019 grâce à une météo favorable, mais continue à prévoir une stagnation sur l’ensemble de l’année, répercutant le ralentissement de la construction de logements, a prévenu mercredi sa principale fédération.

L’artisanat du bâtiment commence bien 2019 mais reste inquiet

"C’est unebonne nouvelle pour les entreprises artisanales du bâtiment : la croissance de leur activité se maintient", s’est félicité dans un communiqué Patrick Liébus, président de la Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment , qui regroupe un peu plus de 70.000 adhérents, pour l’essentiel des petites entreprises et des indépendants.

Au premier trimestre, la Capeb estime à 2%, par rapport à la même époque de 2018, la croissance de l’activité de l’artisanat français du bâtiment. Ce chiffre, compilé par la fédération auprès de ses adhérents, s’entend en volume d’activité et non en montant financier global.

"Cette croissance se maintient notamment grâce à la clémence des conditions climatiques favorables de ce début d’année et à la construction neuve", explique la Capeb.

A elles seules, les activités de construction progressent de 3%. Celles d’entretien et de rénovation, généralement moins fluctuantes, progressent de 1,5%.

Pour autant, la Capeb ne revient pas sur sa prévision exprimée fin 2018 pour cette année : elle table toujours sur une stagnation (+0,5%) de l’activité, l’autre grande fédération du secteur, la Fédération française du bâtiment (FFB), a des attentes semblables (-0,5%).

Si le niveau actuel des travaux de construction est soutenu, le secteur s’attend à un ralentissement marqué alors que le logement neuf enregistre depuis l’an dernier un net déclin des mises en chantier et des permis de construire.

Conséquence pour l’artisanat du bâtiment, le contenu des carnets de commandes, indicateur de l’activité à venir, a décliné au premier trimestre.

"Cette situation, corroborée à une diminution du nombre de permis de construire, laisse présager un ralentissement d’activité pour les trimestres à venir", conclut M. Liébus.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article L'artisanat du bâtiment : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également