Les actionnaires d’AccorHotels approuvent la filialisation de l’immobilier

©stock.adobe.com
Les actionnaires du géant hôtelier AccorHotels ont approuvé très largement vendredi le projet de filialisation interne de la foncière HotelInvest du groupe, dont l’activité sera placée dans une nouvelle entité baptisée AccorInvest en vue d’en céder le contrôle.

Publié le

Les actionnaires d’AccorHotels approuvent la filialisation de l’immobilier

Les actionnaires du leader européen de l’hôtellerie ont validé à 99,67% ce projet, annoncé il y a un an.

"Ce vote montre bien que personne n’a d’hésitation sur le cap que prend le groupe, à nous maintenant de continuer à prendre les bonnes décisions, afin que ce groupe soit encore plus fort demain", s’est félicité son PDG Sébastien Bazin, lors d’une assemblée générale extraordinaire au siège du groupe.

En actant la filialisation d’HotelInvest, qui possède désormais la majorité des actifs immobiliers du groupe, cette dernière devient une entité légale distincte, permettant de l’ouvrir aux actionnaires extérieurs d’ici "l’automne ou la fin de cette année", a annoncé le patron du géant hôtelier du CAC 40.

HotelInvest exploitera ainsi 960 hôtels et emploiera environ 40.000 personnes dans 26 pays, soit une moyenne de 42 salariés par hôtel opéré.

Anticipant les questions des actionnaires sur les investisseurs concernés par cette filialisation, M. Bazin a expliqué "ne pas pouvoir faire de commentaires", étant "en discussions très actives et ne pouvant donner des informations susceptibles d’avoir une influence sur leur suite".

"Ce plan a permis de vraies rencontres, de vraies discussions avec les partenaires sociaux mais aussi des interrogations : cette société a-t-elle une ambition suffisante, quel impact a ce projet sur l’ADN, l’origine du groupe, son histoire ?", a-t-il relaté.

Interpellé par une déléguée centrale de la CFDT sur la nécessité de ne "pas oublier les salariés dans cette évolution d’ADN", M. Bazin a voulu rassurer : "Ce n’est pas un coup de canif mais une étape indispensable pour répondre à tous les défis du secteur".

"Rien n’est remis en cause, les contrats de management seront lesmêmes dans les années futures", a-t-il promis.

Le leader européen de l’hôtellerie avait en 2013, au moment de l’arrivée du financier Sébastien Bazin à sa tête, séparé ses deux métiers, opérateur hôtelier et propriétaire investisseur (HotelInvest).

HotelInvest, détenteur de 1.182 hôtels en propriété et en location, se revendique comme le premier investisseur hôtelier en Europe.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Les actionnaires d'AccorH : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également