Logements neufs : les ventes ont plongé de -10.5% sur 2018

Publié le

Les ventes de logements neufs ont diminué de 10,5% en 2018, à 150.783, confirmant la tendance observée aux trimestres précédents, a annoncé la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) lors d’une conférence de presse jeudi.
Logements neufs : les ventes ont plongé de -10.5% sur 2018
©stock.adobe.com

France : chute des ventes de logements neufs en 2018 (FPI)

Les ventes aux particuliers ont baissé de 7,3% en 2018 par rapport à 2017, malgré des disparités régionales avec notamment une hausse de 4% en Île-de-France, et celles aux investisseurs ont chuté de 13,2%. Au quatrième trimestre 2018, les ventes ont diminué de 12,9% par rapport à la même période en 2017. Côté mises en vente, la baisse est de 11,1% sur un an et de 17% au quatrième trimestre 2018.

La Fédération pointe du doigt une offre "trop contrainte".

"Nous obtenons peu de permis de construire et, quand c’est le cas, l’équilibre économique est difficile à trouver. Les terrains sont plus chers, les coûts de construction aussi et les prix de vente ne peuvent plus couvrir tous les coûts", a déploré Alexandra François-Cuxac, présidente de la FPI. La Fédération a dénoncé "la cacophonie du gouvernement au niveau de la fiscalité, entre soutien et stigmatisation". "Cette ambiance anxiogène explique l’attentisme desinvestisseurs", a regretté Mme François-Cuxac.

Des raisons politiques ont également été mises en avant.

Avec l’approche des municipales de 2020, "les maires ne veulent pas voir de grues chez eux", a résumé Mme François-Cuxac. "C’est une alerte plus qu’une alarme", a-t-elle tout de même relativisé, mettant en avant des indicateurs positifs comme l’accès à la propriété qui reste stable, bondissant même de 16% en Île-de-France. "Ça montre une demande forte, un vrai besoin."

"Les volumes restent malgré tout élevés, bien au dessus de ceux de 2014.On a des régions tendues très dynamiques, comme l’île-de-France et la Côte d’Azur" a-t-elle également fait savoir.

La chute des ventes n’a pas empêché la hausse des prix de +2.60%

La hausse des prix de vente des logements neufs reste modérée, à 2,6% au quatrième trimestre 2018 par rapport au quatrième trimestre 2017.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Logements neufs : les ventes : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

A lire également