SCPI et OPCI : collecte de nouveau en forte hausse (+67%) au premier trimestre 2019

Publié le

Collecte SCPI T1 2019 © FranceTransactions.com Fotolia.fr
L’ASPIM et l’IEIF ont publié leurs statistiques du marché des parts de SCPI de rendement (hors SCPI fiscales) et OPCI grand public, pour le premier trimestre 2019 : l’engouement des épargnants est très fort, 2,6 milliards d’euros de collecte, soit une augmentation de +67% par rapport à l’année dernière pour la même période.

Collecte de la pierre-papier au premier trimestre 2019

En collectant un peu plus de 2 milliards €, les SCPI ont renoué avec un volume de collecte exceptionnel, juste en dessous du niveau record enregistré au premier trimestre 2017 (2,4 milliards €). Après un ralentissement notable de la collecte en 2018, l’immobilier non coté a bénéficié au premier trimestre 2019 d’un fort regain d’intérêt des investisseurs confortés par l’éloignement de la perspective d’une remontée prochaine des taux d’intérêts, et sensibles à la bonne santé des différents marchés locatifs immobiliers, en particulier celui des bureaux. Par ailleurs, la chute des marchés financiers qui s’est poursuivie jusqu’à la fin de l’année 2018 a également pu contribuer à la dynamique des souscriptions du secteur non coté.

La capitalisation totale des fonds au 31 mars 2019 s’établit à 70,32 milliards €, progressant de 4,7% sur un trimestre et 15% sur un an.

Collecte nette : SCPI de rendement

Les SCPI ont collecté 2,085 milliards € au premier trimestre 2019, en progression de 79% par rapport au premier trimestre 2018. Les SCPI bureaux ont collecté pour 1,2 milliards € (+104% sur une année glissante), égalant ainsi le record du premier trimestre 2017. Viennent ensuite les SCPI diversifiées qui ont collecté 389 millions € (+71% sur un an), les SCPI spécialisées qui ont collecté 284,6 millions € (+77% sur un an) et les SCPI commerces à 197 millions € (+24% en glissement annuel). Les SCPI résidentiel (non fiscales) complètent la collecte avec 8,4 millions € ( -70% sur un an).

Collecte des OPCI « grand public »

Les OPCI « grand public », essentiellement distribués par le biais des contrats d’assurance-vie, ont enregistré un total de 542,5 millions € de souscriptions nettes sur les trois premiers mois de l’année (+18% par rapport au premier trimestre 2018).

Investissements

Les SCPI ont réalisé pour 1,6 milliard € d’acquisitions au cours du premier trimestre. Les bureaux ont représenté 61% des montants investis en valeur. Parmi les autres actifs « traditionnels » de l’immobilier d’entreprise, les commerces et la logistique ont représenté 8% des acquisitions chacun, devançant les locaux d’activité (7%) et les locaux industriels (2,5%). Les actifs immobiliers dits « alternatifs » ont représenté 12% des acquisitions, dont près de 8% pour l’hôtellerie/loisirs, 3% pour la santé et 1% pour les résidences de service. L’immobilier résidentiel n’a représenté que 1% des montants investis.

En termes de localisation, l’Ile-de-France a concentré 46,1% des acquisitions, dont 12,7% à Paris et 33,3% dans le reste de la région parisienne. Les autres régions françaises ont attiré 20,25% des capitaux. L’étranger a représenté 33,7% des investissements (dont 24,7% à destination de l’Allemagne).

Les SCPI ont par ailleurs arbitré pour 308 millions € d’actifs. Les cessions sur le premier trimestre ont majoritairement visé des bureaux (91%) et des actifs situés en Ile-de-France hors Paris (64,3%).

Capitalisation des SCPI

La capitalisation des SCPI (hors SCPI fiscales) s’élève à 54,31 milliards € au 31 mars 2019, en hausse de 4,4% sur un trimestre et 14% sur une année glissante.

Capitalisation des OPCI « grand public »

L’actif net des 18 OPCI « grand public » se monte à 16 milliards € au 31 mars 2019, soit un accroissement de 5,9% sur un trimestre et de 18,4% sur un an.

Marché secondaire (revente des parts)

Le montant des parts de SCPI échangées sur le marché secondaire au premier trimestre 2019 s’établit à 252,5 millions €, soit 0,46 % de la capitalisation des SCPI de rendement.

Performances des SCPI et OPCI en 2019 ?

Pour le moment tout va bien selon les deux principales associations du secteur. Les performances du premier trimestre 2019 des SCPI et des OPCI sont même sensiblement meilleures qu’en 2018. Les OPCI ont notamment profité de la bonne tenue des marchés financiers en ce début d’année.

Frédéric Bôl, Président de l’ASPIM, déclare :« Nous ne pouvons que nous féliciter du rebond important de la collecte des fonds immobiliers non cotés. Cela témoigne une nouvelle fois du professionnalisme des gérants et des distributeurs, qui ont su conserver la confiance des investisseurs en dépit des nouvelles contraintes réglementaires (MIF2, PRIIPs) imposant une présentation moins intuitive des produits. La profession a su faire preuve d’une grande capacité d’adaptation et de pédagogie. Nous sommes optimistes sur le fait que la tendance haussière soit maintenue sur l’ensemble de l’année.  »

Attention, comme tout placement dans l'immobilier, les SCPI sont des placements à risques de perte de capital.
  • Risque de perte en capital : le prix des parts de SCPI peut varier à la hausse, comme à la baisse. La valorisation des parts de SCPI dépend des conditions du marché de l'immobilier, sans tenir compte de la qualité intrinsèque des biens détenus.
  • Risque de rendement : aucun rendement n'est garanti. Une SCPI peut ne pas servir le moindre rendement. Les performances passées ne préjugent strcitement en rien des performances à venir.
  • Risque d'illiquidité : En achetant des parts de SCPI en direct, vous n'êtes pas certain de pouvoir les revendre. Les cessions peuvent être organisées par le gestionnaire, mais restent de gré à gré. En cas de retournement du marché de l'immobilier, vous ne pourrez probablement pas revendre vos parts (hormis investissement via un contrat d'assurance-vie, l'assureur prenant à sa charge ce risque d'illiquité).
  • Risque de crédit : le financement de parts de SCPI à crédit représente une prise de risque importante, fortement déconseillée aux investisseurs n'ayant pas le capital nécessaire pour solder le crédit à tout moment.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article SCPI et OPCI : collecte (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet